MAROC
23/06/2018 16h:58 CET | Actualisé 23/06/2018 18h:20 CET

Mawazine: Bilan d'une première soirée marquée par le show explosif de Martin Garrix

Le premier soir du festival comme si vous y étiez.

Capture decran Instagram

MAWAZINE - C’est un démarrage de haute voltige qu’a offert le festival Mawazine Rythmes du Monde à son public ce vendredi 22 juin à Rabat.

Pour marquer le coup d’envoi de sa 17ème édition, c’est le jeune prodige de la scène électro, Martin Garrix, qui a ouvert le bal avec un show qui a illuminé le ciel de la scène de l’OLM Souissi.

Mawazine 2018
Martin Garrix, Mawazine Rythmes du Monde 2018, Rabat, Maroc

Le jeune DJ de 22 ans a livré un concert haut en couleurs qui a fait vibrer les festivaliers. Habitué des plus grands festivals du monde, de Tomorrowland à Coachella en passant par l’Ultra Music Festival, le jeune néerlandais qui s’est fait connaître en 2013 avec “Animals” à tout juste 17 ans, a été précédé par Justin Mylo pour un warm up endiablé.

L’espace Nahda a été marqué par la présence du chanteur le plus célèbre du monde arabe, Kadim Al Sahir, qui signe sa troisième participation au festival r’bati. L’artiste irakien aux plus de 100 millions d’albums vendus, habitué du festival, a envoûté la foule avec son répertoire poétique.

AIC PRESS

Du côté du théâtre national Mohammed V, le violoniste arménien de génie Ara Malikian, a interprété à merveille les classiques de son répertoire et s’est livré a un exercice époustouflant démontrant sa maîtrise exceptionnelle du violon.

Mawazine 2018

Dédiée la musique africaine, la scène du Bouregreg a été le théâtre d’un concert signé Ebo Taylor. Guitariste et arrangeur surdoué originaire du Ghana, il était était accompagné d’un big band électrique dont le brassage musical, entre traditions régionales et sonorités occidentales, a marqué les esprits. 

Avec plus de la moitié de sa programmation dédiée aux artistes marocains, le festival a offert au public de la scène de Salé un show interprété par le groupe Cravata, sous la direction du jeune Salim Bennani.

AIC PRESS

La formation a proposé une interprétation des rythmes du folklore marocain et des plus grands tubes internationaux le temps d’une soirée festive et pétillante, marquée par la participation de la jeune chanteuse rbati Reem et de Ihab Amir. 

Ce soir, le rappeur américain d’origine marocaine, French Montana, donne rendez-vous à son public sur la scène OLM Souissi pour un concert qui s’annonce comme l’un des temps forts de cette édition 2018.