MAROC
04/06/2015 04h:43 CET | Actualisé 09/06/2015 06h:11 CET

Mawazine 2015: Akon et son public marocain n'ont fait qu'un (VIDÉOS)

Sife El Amine

MUSIQUE - Spectaculaire, c'est le mot pour qualifier le show d'Akon, hier soir, à l'OLM souissi.

Si la star américaine aux 35 millions de disques vendus dans le monde s'est fait désirer avec une heure de retard au point d'en agacer certains, elle a largement rattrapé le coup tout au long de sa prestation riche en surprises comme cela avait été promis plus tôt dans la journée à la villa des Arts, lors de la traditionnelle conférence de presse.

Avant de quitter la Villa des Arts, AKON a voulu vous adresser un message en vidéo, à vous de le découvrir ;) ... #BeThere #Mawazine

Posted by Festival Mawazine (Fanpage Officielle) on mercredi 3 juin 2015

D'emblée, l'artiste d'origine sénégalaise a annoncé la couleur: il s'est adressé aux Africains ce soir là. "If you are an African, say yes" martelait-t-il à la foule.

Akon a fait monter la température sur scène en chantant ses plus grands tubes "Ghetto", ("Afrca"), "Right Now", "Sorry, Blame It On Me"...

Le Maestro de sons urbains et africains âgé de 42 ans est toujours aussi plein de fougue. Au bout d'1h30, Akon disparait quelques minutes, laissant les platines à son dj Billy qui a lancé entre autres "Papaoutai" de Stromae, avant de faire son come back, dans une bulle transparente comme on peut le voir dans notre vidéo ci-dessous.

Akon est ainsi passé de mains en mains et a même franchi les barrières en roulant dans sa bulle. À partir de ce moment, les regards ébahis et les cris d'excitation d'adolescentes groupies ont contaminé tout l'OLM.

Dans une ambiance d'hystérie, Akon a fait un bain de foule pendant un quinzaine de minutes tout en scandant un "Morocco" avant de sortir littéralement de sa bulle et de se fondre dans son public à un moment... Surpris, des policiers confient au HuffPost Maroc qu'ils n'avaient pas été mis au courant de cette sortie in extremis d'Akon.

Dans un moment de panique, Akon lance: "Police, police, take it easy..." (la police, allez-y doucement!).

Et c'est toujours au milieu d'une foule en délire qu'Akon chante "Sexy Bitch". De retour sur l'estrade, il déclare sa flamme au Maroc: "I love you Morocco", remercie Mawazine, et en profite aussi pour encourager l'ensemble des Africains à se serrer les coudes ; fidèle à son engagement pour le développement de l'Afrique.

Akon n'a pas été "Mister Lonely" à Rabat hier soir. Noire de monde, l'OLM souissi a vraisemblablement battu le record d'affluence du festival cette année avec plus de 200.000 spectateurs, croit savoir une source policière présente sur les lieux. "Je ne crois pas qu'il y ai déjà eu autant de monde cette année à l'OLM même lorsque Jennifer Lopez était là", ajoute-t-elle.

"Morocco you made my dream come true" (Vous venez de réaliser mon rêve) déclare Akon après avoir interprété sa dernière chanson du concert "Freedom". Dans la foulée, le chanteur s'est enveloppé d'un drapeau marocain et a tenu à se prendre en photo avec tout son public.

Morocco was amazing!!! #mawazine

Une photo publiée par Akon Official (@akon) le

Galerie photo Les tubes interprétés par Akon à Mawazine Voyez les images
Retrouvez les articles du HuffPost Maroc sur notre page Facebook.