MAROC
24/06/2019 13h:17 CET | Actualisé 25/06/2019 09h:43 CET

Mawazine 2019: Le show intimiste et électrique de Mashrou'Leila soulève la foule

Le théâtre Mohammed V se souviendra longtemps du passage du groupe de rock libanais.

@SifeElAmine
Mashrou'Leila sur la scène du théâtre Mohammed V. Au violon Haig Papazian, au chant Hamed Sinno, Carl Gerges à la batterie et Firas Abou Fakher à la basse.

MUSIQUE - À les voir sur scène, on comprend comment Mashrou’Leila est devenu un incontournable de la musique arabe au cours de cette dernière décennie. Le groupe de rock alternatif libanais s’est produit dimanche devant une salle comble, composée de nombreux jeunes marocains mais aussi de quantité d’étudiants d’étrangers, notamment américains. “Quand vous commencez à étudier l’arabe, on vous recommande assez rapidement d’écouter Mashrou’Leïla”, explique au HuffPost Maroc un groupe d’étudiants américains actuellement en échange à Meknès.

@SifeElAmine
Au violon, Haig Papazian. Au chant Hamed Sinno.

Ambiance intimiste et piste de danse improvisée

Le concert débute aux environs de 19h30. Dès l’apparition du groupe, certains membres du public se lèvent rapidement de leurs chaises. Ces derniers sont rapidement suivis par le reste de la salle dès les premières notes entonnées par Hamed Sinno, le charismatique chanteur du groupe.

La gestuelle, la présence scénique mais aussi le look du chanteur, notamment sa célèbre moustache, lui valent souvent des comparaisons avec un autre chanteur de rock, le légendaire Freddie Mercury. Quelques notes de Hamed Sinno suffisent à enflammer la foule, à la manière du fameux “he ho” du leader de Queen.

@SifeElAmine

Il faut dire que le théâtre Mohammed V aura rarement vu une ambiance aussi électrique. Dans la foule, certains fans se précipitent vers les allées pour danser aux rythmes des chansons, certains montent sur les épaules de leurs amis, d’autres crient leur amour au groupe.

Les membres de Mashrou’Leila ont chanté à l’occasion certains de leurs titres les plus récents comme “Cavalry”, dont le clip engagé est rapidement devenu viral, “Aoede” ou encore “Roman”. Les musiciens ont également repris leurs tubes les plus célèbres comme “Djin”,“Raksit Leila” ou encore “Fasateen”, décidément un grand favori du public marocain.

Un groupe engagé sur et en dehors de la scène

Des chansons dont les textes sont souvent engagés. Droit des minorités sexuelles, féminisme, Palestine, lutte contre la masculinité toxique... le groupe est presque aussi connu pour son militantisme que ses sons rock electro.

“J’ai vu la vidéo sur les droits des LGBT l’an dernier et c’est en faisant des recherches sur les personnalités arabes qui y participaient que j’ai découvert Hamed Sinno et le groupe”, explique au HuffPost Maroc Aya, 18 ans. Le chanteur avait en effet participé à une campagne de HRW visant à donner plus de visibilité aux LGBT dans le monde arabe.

“C’est un ami égyptien m’a fait découvrir le groupe, et le contexte du concert de l’an dernier a été un facteur majeur qui m’a vraiment fait connaître leur travail”, indique pour sa part Adam, étudiant américain. 

L’an dernier, Mashrou’Leila avait en effet été soumis à une exposition internationale suite à un spectacle en Egypte. À cette occasion, et comme il est souvent habituel lors des concerts du groupe, quelques militants pour les droits des LGBTQ+ ont brandi le drapeau arc-en-ciel, symbole de cette communauté. 

S’en est suivie une importante campagne de répression des autorités égyptiennes contre les homosexuels en Égypte. Le groupe est désormais interdit de concert dans ce pays, mais aussi en Jordanie.

Les membres de Mashrou’Leila continuent cependant de se produire dans le monde. Stuart, étudiant à l’Université d’Indiana, aux Etats-Unis, avait déjà assisté à un concert du groupe dans son université, une ambiance bien différente de celle qu’il a pu observer hier soir: “Les voir dans un pays où les gens parlent leur langue est juste une expérience incroyable. C’est juste plus grand”. Un sentiment visiblement partagé par le public présent dans la salle ce dimanche 23 juin.