TUNISIE
05/07/2018 15h:55 CET | Actualisé 06/07/2018 12h:22 CET

Maurizio Galante x Amesip Maroc: La Haute-Couture concède une place à celles qui n’en ont pas

Le couturier, avec l’association d’aide aux enfants en situation précaire, a présenté une collection de caftans et djellabas qui offre un espoir d’avenir à de jeunes brodeuses en galère.

LA CLASSE POPULAIRE 14 pièces, toutes brodées à la main, ont permis de mettre en lumière l’excellence de ces travailleuses de l’ombre, qui ont osé sortir de leur zone d’inconfort.

Maurizio Galante n’a pas touché au savoir-faire ancestral mais il a positionné les broderies autrement, explique Touraya Bouabid Jaïdi, responsable d’Amesip. À travers son travail de couturier, il a voulu montrer que nous pouvons échapper à la tradition et faire les choses différemment”. Ainsi, les magnifiques tenues automne hiver 2018-2019, présentées à l’Institut du Monde Arabe (Paris), sont à la fois un hommage aux coutumes héréditaires et une transgression. Elles invitent les Marocaines défavorisées à s’affranchir.

Jean-Louis Coulombel

 

“Le Maroc a toujours a toujours été une étape pour les grands voyageurs, un lieu de culture et de mélanges, indique Maurizio Galante. Personnellement, j’ai découvert ce pays à travers le regard de Touraya Bouabid Jaïdi, qui a donné 30 ans de sa vie pour aider les enfants et les femmes à se libérer grâce au travail”, sous-entendu “et à l’argent qu’il procure”.

Jean-Louis Coulombel

 

“En leur disant ‘vous avez de l’or entre les mains’, Maurizio Galante leur a permis d’avoir confiance dans leurs possibilités, précise Touraya Bouabid Jaïdi. Aujourd’hui, elles ont des ailes”. “J’ai joué sur l’idée qu’un vêtement est là pour susciter une émotion, avoue le créateur. Dans un moment historique, djellabas et caftans méritent d’être portés comme il faut”. Un message applaudi par l’assistance, composée d’une élite internationale.

Jean-Louis Coulombel
Jean-Louis Coulombel

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.