TUNISIE
03/12/2018 19h:48 CET | Actualisé 04/12/2018 00h:18 CET

"Matoskotch Makech Wahdek", la campagne contre le harcèlement sexuel dans moyens de transport

Génération Avenir’

“Matoskotch Makech Wahdek” (Ne garde plus le silence, tu n’es plus seule), c’est le slogan de la campagne qui sera lancée, le 5 décembre, pour lutter contre le harcèlement sexuel dans les moyens de transport en Tunisie. 

Cette action s’inscrit dans le cadre du programme “Génération Avenir” de la  fondation Friedrich-Ebert-Stiftung Tunisie en partenariat avec l’association tunisienne des Femmes Démocrates (ATFD) et l’association internationale des étudiants en Tunisie, AIESEC. 

La campagne inclut le lancement d’une application mobile appelée “YesZina” destinée à signaler les cas de harcèlement sexuel dans les moyens de transport.

Génération Avenir’

En Tunisie, la loi intégrale sur l’élimination des violences à l’égard des femmes punit le harcèlement sexuel de deux ans d’emprisonnement et d’une amende de cinq mille dinars. Selon l’article 226 de ladite loi: Est considéré comme harcèlement sexuel toute agression d’autrui par actes ou gestes ou paroles comportant des connotations sexuelles qui portent atteinte à sa dignité ou affectent sa pudeur, et ce, dans le but de l’amener à se soumettre aux désirs sexuels de l’agresseur ou ceux d’autrui, ou en exerçant sur lui une pression dangereuse susceptible d’affaiblir sa capacité à y résister (...)”.

Une enquête du Centre de recherches, d’études, de documentation et d’information sur la femme (CREDIF)  a montré que 53.5% des femmes interrogées affirment avoir subi une forme de violence dans l’espace public. (diaporama ci-dessous) 

  • 1Les formes de violence public
    Les formes de violence public
    AP
    - 53.5% des femmes interrogées affirment avoir subi une forme de violence dans l'espace public. -78% d'entre elles disent avoir subi une forme de violence morale, 41% une violence physique et 75.4% une violence sexuelle
  • 2Sortir? Seulement en cas de besoin
    Sortir? Seulement en cas de besoin
    Pet Paradise
    -63.5% des femmes interrogées sortent de chez elles pour faire des courses. -39% seulement sortent pour se divertir contre 72.3% pour les hommes. -41.3% des femmes disent sortir pour accomplir une obligation familiale ou pour se soigner contre 27.6% pour les hommes. -63.3% disent sortir pour visiter leur famille contre 16.3% pour les hommes. -2.3% seulement des femmes sortent pour poursuivre une activité associative, syndicale ou politique
  • 3Demander l'autorisation
    Demander l'autorisation
    Shutterstock
    -64% des femmes déclarent qu'elles demandent l'autorisation d'un membre de leur famille avant de sortir, dont 63% d'entre elles qui sollicitent la permission de leur mari, ils sont 17.3% d'hommes à faire de même avec leur épouse. - 80% des femmes ne sortent qu'après avoir accompli les tâches ménagères.
  • 4Ne pas rire... ne pas parler
    Ne pas rire... ne pas parler
    ASSOCIATED PRESS
    -87% des femmes interrogées disent essayer de ne pas attirer l'attention dans l'espace public. -Elles sont 82.5% à déclarer éviter de parler ou de rire dans l'espace public et 78% affirment se couvrir les cheveux en sortant.
  • 5Violence dans l'espace public
    Violence dans l'espace public
    ASSOCIATED PRESS
    -30% des femmes interrogées dans le grand Tunis sont victimes de violence dans l'espace public. Ce chiffre atteint 51% dans l'Est du pays ( nord, le centre et le sud). -Elles sont 19% dans l'ouest du pays avec 72.2% dans le sud ouest.
  • 6Le recours à la justice
    Le recours à la justice
    unsplash.com
    -62% des femmes interrogées ne réagissent pas après avoir subie une violence morale, 95% ne portent pas plainte. -40 % ne réagissent pas à une agression physique, 23% d'entre elles disent que leur seule réaction est de pleurer et s'enfuir et 82% ne poursuivent pas en justice leur agresseurs. -66% des victimes de violence sexuelle ne régissent pas, 97% ne portent pas plaintes.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.