ALGÉRIE
12/11/2018 13h:39 CET | Actualisé 12/11/2018 14h:21 CET

Martyrs ou "morts"? L'étrange démenti d'Ouyahia face à la polémique

Le Premier ministre a qualifié ses propos, pourtant filmés et diffusés par la télévision algérienne, de "montage".

Bloomberg via Getty Images

En réponse à la polémique provoquée la veille quand il a parlé de “morts” au sujet des martyrs de la guerre de libération, les services du Premier ministre Ahmed Ouyahia ont publié un étrange démenti lundi 12 novembre où ils qualifient les déclarations de Ahmed Ouyahia de “montage”, préférant citer une dépêche de l’agence APS.

Les propos en question, pourtant filmés et diffusés la veille par la télévision publique, sont selon M. Ouyahia une “odieuse tentative de manipulation par montage” fait par “une chaîne privée de télévision”, selon le communiqué.

le Premier ministre, en déplacement dimanche en France et en marge des commémorations de l’Armistice, a tenu des propos au forum de Paris sur la paix qui ont suscité l’indignation en Algérie, l’accusant d’avoir “désacralisé” les martyrs de la guerre de libération.

“Le peuple algérien a connu les horreurs de la guerre pour recouvrir son indépendance, au prix d’un million et demi de morts, de millions de victimes et de déplacés et de lourdes destructions”, avait déclaré M. Ouyahia comme l’a rapporté Canal Algérie.

 

 

Le communiqué des services du premier ministre a préféré le texte à l’image et au son diffusé par la télévision algérienne. “Afin de rétablir la vérité exacte”, il a cité ainsi un compte-rendu des propos d’Ahmed Ouyahia de l’agence APS, publié dimanche soir, où il est question de “martyrs” et non de “morts”. 

 

“Pragmatisme”

Qui croire, les images Canal Algérie ou la dépêche de l’APS? La justification du Premier ministre est en tout cas mise à mal également par son le porte-parole de son parti, le RND.

Dans une déclaration à Ennahar plus tôt dans la journée, Chihab Seddik a qualifié le choix du terme “morts” pour parler des martyrs de la révolution de “pragmatisme”.

“C’est une polémique stérile. Le Premier ministre a été pragmatique comme à son habitude et il s’est adressé en des termes que son audience comprend”, a justifié le porte-parole du RND.