13/05/2019 12h:33 CET | Actualisé 13/05/2019 12h:33 CET

Marrakech-Safi: La Banque mondiale injecte 55 millions de dollars pour l'employabilité des jeunes

Un programme qui s'attachera à l'égalité hommes-femmes et à impliquer les familles en milieu rural.

qingwa via Getty Images

EMPLOI - Le Conseil des administrateurs de la Banque mondiale a approuvé, samedi, un don de 55 millions de dollars en appui à des programmes d’amélioration de l’employabilité des jeunes dans la région de Marrakech-Safi, au Maroc. Un projet de soutien à l’inclusion économique des jeunes qui offrira formation pour les peu qualifiés et accompagnement et investissement aux jeunes entrepreneurs, rapporte la Banque mondiale dans un communiqué.

Le programme s’appuiera sur les enseignements des précédents programmes de renforcement des capacités locales à combattre le chômage en rapprochant les jeunes des débouchés économiques. “Face au défi de taille que constitue le chômage des jeunes au Maroc, nous mobilisons notre vaste expérience internationale afin de proposer des solutions innovantes aux autorités du Royaume”, a souligné Marie Françoise Marie-Nelly, directrice des opérations pour la région Maghreb. 

Le projet mettra ainsi l’accent sur le renforcement des compétences des jeunes en recherche d’emploi et, parallèlement, sur le développement des débouchés économiques grâce à un environnement opérationnel des entreprises optimisé, poursuit-elle. Il sera, à terme, déployé sur l’ensemble du pays. 

Les bénéficiaires du projet seront principalement des jeunes femmes et des jeunes hommes qui ne sont ni dans le circuit scolaire, ni au travail (NEET) mais également des jeunes entrepreneurs en herbe ou des entités de petite et moyenne taille opérant dans des chaînes de valeur ayant un fort potentiel de croissance, précise le communiqué.

Avec l’aide de l’Agence nationale de promotion de l’emploi et des compétences (ANAPEC), le projet ouvrira “des guichets uniques” pour offrir des services d’orientation professionnelle et une formation continue dans les sept provinces de la région et dans la préfecture de Marrakech. “La région manque singulièrement de professionnels semi-qualifiés, surtout dans les secteurs à forte croissance. Le projet veut opérer au plus près des jeunes de la région, suivre une approche adaptée pour les orienter vers la formation et un soutien continu et, ainsi, maximiser l’employabilité de la jeunesse”, a déclaré, d’autre part, Ana Paula Fialho Lopes, spécialiste senior du développement social et co-chef d’équipe du projet.

Pour stimuler la création d’emplois dans la région de Marrakech-Safi, le projet entend également développer l’écosystème entrepreneurial et soutenir les possibilités de création d’entreprises par des jeunes dans les filières à fort potentiel, à travers le Centre régional d’investissement (CRI). Le programme adoptera une stratégie de communication promouvant l’égalité hommes-femmes et s’attachera à impliquer les familles, surtout en milieu rural. 

Il s’inscrit notamment dans la continuité des programmes d’employabilité du gouvernement tel que la stratégie nationale pour l’emploi, la stratégie nationale pour la formation professionnelle et le pilier “Inclusion des jeunes” de la troisième phase de l’INDH.