MAROC
15/12/2018 17h:21 CET

Marrakech: Le musée Yves Saint Laurent annonce 4 expositions pour 2019

Le musée marrakchi dévoile sa programmation culturelle.

Arnold Jerocki via Getty Images

CULTURE - Ce n’est pas une mais quatre expositions temporaires que le musée Yves Saint Laurent de Marrakech (mYSLm) s’apprête à accueillir en 2019. Dans un communiqué publié le 15 décembre, l’organisation du musée annonce la couleur pour l’année à venir en dévoilant sa programmation culturelle.

Pour ceux qui ne connaissent pas encore le musée, en plus de découvrir les collections permanentes, quatre expositions temporaires inédites rythmeront les quatre prochaines saisons.

Brice Marden “Morocco”

Du 22 février au 13 mars

Gary Gershoff via Getty Images
L'artiste Brice Marden au musée d'art moderne (MOMA) à New York, en 2016.

Pour la fin de l’hiver, parallèlement à la foire d’art contemporain africain 1-54 Marrakech, le musée Yves Saint Laurent présentera “Brice Marden - Morocco”, une exposition consacrée à l’artiste américain de 80 ans qui a enseigné, vit et travaille régulièrement au Maroc après avoir découvert le royaume dans les années 70. L’oeuvre de celui qui “bouscule les codes de l’abstrait et du minimalisme” sera ainsi exposée pour la première fois sur le continent africain.

Christo “Femmes 1962-1968”

Du 23 mars au 2 juin

NIKLAS HALLE'N via Getty Images
L'artiste Christo devant une de ses oeuvres à Londres, juin 2018.

Au printemps, c’est l’artiste bulgare de 83 ans Christo, dont la femme Jeanne-Claude, également artiste, est née à Casablanca, qui présentera lui aussi pour la première fois au Maroc son exposition intitulée “Femmes 1962-1968”, rassemblant sculptures, collages et dessins réalisés dans les années 60 “qui questionnent notre rapport à la mode, au corps vivant et au vêtement”.

“Desert Design”

Du 16 juin au 8 octobre

Stefan Cristian Cioata via Getty Images
Des tapis exposés près de la Kasbah d'Aït Ben Haddou.

Cet été, l’exposition “Desert Design” présentera une sélection de tapis contemporains tissés par les femmes des Aït Kebbach, une tribu vivant dans le sud-est du Maroc, aux portes du Sahara. Une exposition visant à rendre hommage aux tisseuses berbères dont les tapis colorés, aux motifs contemporains et fabriqués à partir de diverses matières, contrastent avec l’environnement “austère et minimal” dans lequel elles vivent.

“Jacques Azéma, peintre de l’enchantement”

Du 27 octobre au 4 février 2020

Cabinet Beaussant-Lefevre

À l’automne prochain et jusqu’au début 2020, les oeuvres de Jacques Azéma (1910-1979), qui a découvert Marrakech dans les années 30, seront présentées pour cette première exposition rétrospective de l’artiste français. Sa peinture, “fortement empreinte de symbolisme, restitue un Maroc très personnel”, indique le musée Yves Saint Laurent. L’artiste, qui a longtemps enseigné à l’Ecole des Beaux-Arts de Casablanca, a eu une certaine influence sur des artistes marocains, notamment le peintre Mohamed Ben Allal.