MAROC
30/04/2019 09h:55 CET | Actualisé 02/05/2019 15h:53 CET

Marrakech: Dior explore le patrimoine africain pour sa collection croisière 2020

Parmi les célébrités présentes, Karlie Kloss, Jessica Alba, Lupita Nyong'o ou encore Diana Ross.

Reuters

MODE - Pour accueillir le défilé de la collection “Croisière 2020” de Dior à Marrakech, le palais Badii a vu son bassin s’illuminer de centaines de bougies flottantes, dans la soirée du lundi 29 avril. Pour marquer la première venue de la maison de couture française en terre nord-africaine, Dior a présenté une collection pensée comme un dialogue entre son histoire et le patrimoine africain, au cœur de la ville ocre. Maria Grazia Chiuri s’est inspirée du Maroc, point de rencontre entre deux continents, pour imaginer une collection profondément africaine, qui explore le thème du “Common Ground” (littéralement, territoire commun en français). 

Un grand moment de mode auquel ont naturellement répondu présent plusieurs célébrités dont Karlie Kloss, Jessica Alba, Jeanne Damas, Leandra Medine, les soeurs Haim, Diana Ross ou encore Lupita Nyong’o. Sur le podium, on retrouve la mannequin britannique d’origine marocaine Nora Attal.   

Youssef Boudlal / Reuters
Nora Attal
Stephane Cardinale - Corbis via Getty Images
Stephane Cardinale - Corbis via Getty Images
Stephane Cardinale - Corbis via Getty Images

“Maria Grazia Chiuri a toujours eu à cœur de nouer des échanges créatifs avec les cultures africaines”, explique de la maison de couture en introduction de son communiqué. Résultat: Une collection croisière chargée de sens, ponctuée de dentelles et de palmiers et d’imprimés tropicaux, qui se lit comme un condensé de références et de réinterprétations des différentes temporalités et cultures. 

Pascal Le Segretain via Getty Images
Pascal Le Segretain via Getty Images

L’engagement de la directrice artistique de la maison était de mettre en lumière des talents africains qui pourront réinterpréter les codes de Dior. Elle décide alors de collaborer avec une société de textile africaine basé en Côte d’Ivoire (Uniwax), ainsi qu’une association marocaine (Sumano) visant à faire revivre le patrimoine artisanal féminin des tribus du royaume, notamment à travers l’art du tissage, la peinture céramique et la teinture végétale. Sumano a notamment créé des assiettes en céramiques peintes, des coussins ainsi qu’un manteau tissé et peint à la main. Pour le décor du défilé, l’association a conçu des céramiques en argile ainsi que les tissus des fauteuils.