TUNISIE
18/02/2019 16h:05 CET

Maroua Dridi, la plus jeune maire de Tunisie, fait le buzz sur les réseaux sociaux

“Etant donné le faible budget de la municipalité, et pour tenir les promesses que nous avons données aux habitants, je préfère me passer de cet avantage personnel.”

Maroua Dridi, 27 ans, est la plus jeune maire de Tunisie. Elle est maire de la commune de Menzel Abderrahman à Menzel Jemil, à Bizerte.

Architecte de formation, et en poste depuis les élections municipales de 2018, Maroua a déjà plusieurs réalisations à son actif, notamment les travaux de canalisations et de pavage des rues de la commune de Menzel Abderrahman.

Elle a également réussi à économiser quelque 43 mille dinars sur le budget consacré aux travaux réalisés sur le terrain de football de la commune. Cet excédent sera utilisé dans d’autres projets.

Mais ce qui a fait réagir la toile est la décision de Maroua de renoncer à son droit à la voiture de fonction, préférant inclure le montant du véhicule dans le budget du Conseil municipal, en vue de servir dans des projets de développement dans sa région.

“Etant donné le faible budget de la municipalité, et pour tenir les promesses que nous avons données aux habitants, je préfère me passer de cet avantage personnel” a-t-elle déclaré dans une intervention téléphonique sur Jawhara FM, profitant de l’occasion pour remercier ses collègues et saluer l’effort collectif.

Les internautes se sont enthousiasmés pour le travail de la jeune Maroua, la saluant pour les réalisations faites pour sa commune, la qualifiant d’ “exemple” pour ses homologues et pour les politiciens de manière générale.

“Maroua Dridi, la plus jeune maire de Tunisie, elle a réalisé ce que les plus grands ont été incapables de faire. Pavage des rues, rénovation du terrain de football, le tout en un court intervalle de temps et à moindre coûts. La femme tunisienne est un exemple”

“La jeune Maroua Dridi ... Maire de Menzel Abderrahman à Bizerte. Après avoir renoncé à la voiture administrative, elle a achevé les travaux de pavage des rues dans les délais légaux. Sa ville est l’une des villes les plus propres, grâce à la détermination d’une jeune femme qui ne connaît ni la paresse ni la corruption. Elle donne à ses collègues de plusieurs villes une leçon de défi, de travail et d’intégrité. Salutations à vous madame. Si seulement nos Cheikhs apprennent de vous”

 “Menzel Abderrahman dirigée par la plus jeune maire de Tunisie, Maroua Dridi (...) Bon courage à Maroua et à tous les élus de la municipalités. La moralité est que la jeune génération apprend à la plus ancienne ce qu’est la gouvernance et le pouvoir local”

“Menzel Abderrahman dirigée par la plus jeune maire de Tunisie, Maroua Dridi (...) La jeunesse est la solution..”

 

Maroua Dridi s’était présentée à la tête de liste du Courant Démocrate, entamant ainsi sa première expérience politique. Elle avait mis l’accent sur la modernisation de l’administration et la proximité avec les habitants.

Parmi ses priorités la lutte contre la bureaucratie, l’accélération de la mise en place des projets de développement dans la région, et promouvoir l’investissement à travers les partenariats public-privé.

En septembre dernier, la publication dans le JORT du décret gouvernemental portant fixation des critères et montants de l’indemnité et privilèges en nature accordés aux présidents des municipalités, avait fait polémique.

Le montant de la prime varie de 1.250 à 4.000 dinars pour la prime de gestion, de 150 à 200 dinars pour la prime de responsabilité, de 250 à 500 dinars pour la prime de logement, de 100 à 400 dinars pour la prime de représentation.

À cela s’ajoute, une longue liste d’avantages et de privilèges en nature dont notamment une voiture de fonction dont la puissance varie entre 5 et 9 chevaux, et des bons d’essence dont la valeur oscille entre 240 et 400 litres.

Ainsi, plusieurs se sont amusés à calculer “le salaire” octroyé à la maire de Tunis, Souad Abderrahim. Étant à la tête d’une communauté de plus de 300.000 habitants. Cette dernière toucherait près de 5 mille dinars mensuellement (en brut), et ce sans compter la voiture de fonction d’une puissance de 9 chevaux, des bons d’essence mensuels évalués à 400 litres, ainsi que des frais de communications téléphoniques. 

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.