MAGHREB
26/03/2014 04h:41 CET | Actualisé 26/03/2014 06h:36 CET

#BornHere: Suite aux propos xénophobes d'un député, des Marocains exhibent fièrement leur passeport néerlandais sur le Net (PHOTOS)

Facebook/mocrosbelikebornhere

En s’en prenant à la communauté marocaine, Geert Wilders à déclenché la colère d’une partie de la population et des internautes néerlandais.

Mercredi dernier à la Haye, où son parti est arrivé deuxième aux municipales, le chef de file de l'extrême droite néerlandaise à demandé à ses partisans: "Voulez-vous plus ou moins de Marocains dans votre ville et aux Pays-Bas?". "Moins! Moins!", ont-ils scandé. "Nous allons nous en charger" a répondu Geert Wilders, le sourire aux lèvres.

Dans une interview pour RTL Z, il avait aussi déclaré que la "racaille marocaine" doit quitter les Pays-Bas et que les marocains sont surreprésentés en terme de criminalité mais aussi de nombre de personnes bénéficiant des avantages sociaux.

Des propos qui en ont choqué plus d’un et à la suite desquels des centaines de plaintes ont été déposées contre Geert Wilders.

Sur la Toile, des marocains vivant aux Pays-Bas ont également affiché leur indignation via le hashtag #BornHere ("né ici") et des photos d’eux arborant fièrement leur double nationalité.

"Personne ne devrait se sentir exclu de son propre pays" clame par exemple @CristianosArmy. @SamiraAbbadi, elle, affirme "être fière d’être une citoyenne multiculturelle à Rotterdam. Née ici mais adore toujours la tajine." (Suite de l'article plus bas)

Galerie photo La campagne #BornHere lancée par des marocains aux Pays-Bas Voyez les images

Un site vendant des étuis pour passeport "Born Here" a également été créé hier.

Photo: Facebook/Born-Here-Paspoort

Geert Wilders est connu pour ses attaques contre l'islam et son court-métrage Fitna (qui dénonçait en 2008 la menace islamique sur l’Europe), dans lequel il comparait le Coran au Mein Kampf d'Adolf Hitler et qualifiait l'Islam de religion fasciste.

LIRE AUSSI: Suède: Mobilisation après l'agression d'une jeune femme en hijab (PHOTOS)

Retrouvez les articles du HuffPost Maghreb sur notre page Facebook.