18/02/2019 12h:02 CET | Actualisé 18/02/2019 12h:02 CET

Abdeslam Ahizoune reconduit à la tête de Maroc Telecom

L'opérateur national a publié son bilan annuel de 2018, avec des résultats nettement en hausse.

DR

ÉCONOMIE - À la tête de Maroc Telecom depuis 2001, Abdeslam Ahizoune est, sans surprise, reconduit à son poste de Président du groupe, après une décision du Conseil de surveillance. L’opérateur national indique par ailleurs avoir réalisé, en 2018, des résultats nettement supérieurs au objectifs annoncés et enregistre une progression soutenue de ses principaux indicateurs de performance. 

“Le Conseil a pris acte de l’expiration du mandat des membres du Directoire au 1er mars 2019 et a décidé de reconduire M. Abdeslam Ahizoune en qualité de président du Directoire”, a annoncé, ce lundi, le groupe dans un communiqué. 
De même, Brahim Boudaoud, Hassan Rachad et François Vitte ont été reconduits en qualité de membres du Directoire, et Abdelkader Maamar, actuel directeur Marketing, a rejoint le Directoire en qualité de membre, annonce Maroc Telecom. Ce dernier a occupé plusieurs fonctions de responsabilité au sein du groupe, notamment celle de Directeur des ventes grand public.

Une croissance tirée par la Data

Chiffre d’affaires, bénéfices, résultat d’exploitation... Ce lundi 18 février, Maroc Telecom publie ses chiffres annuels qui semblent traduire une très bonne année 2018 pour l’opérateur. La base clients a progressé de 6,5%, atteignant ainsi 61 millions, grâce aussi bien à la nette croissance des parcs Haut Débit Mobile et Fixe au Maroc, respectivement de 14,2% et 8,9%, et à celle du parc Mobile des filiales du groupe estimée à 8,5%. 

Au terme de l’année précédente, Maroc Telecom a enregistré un chiffre d’affaires consolidé de 36,03 milliards de dirhams, soit en hausse de 3,1%. Cette hausse résulte essentiellement de la croissance des revenus des activités au Maroc (4,6%), portée par la hausse des usages et des parcs Data, conjuguée à celles des nouvelles filiales, explique l’opérateur. 

Ces résultats ont permis une progression de 4,7% (+4,5% à taux de change constant) du résultat opérationnel ajusté du groupe (EBITA) qui a atteint plus de 11 milliards de dirhams à fin décembre 2018, notamment grâce la hausse de 4,1% de l’EBITDA et l’augmentation limitée des charges d’amortissement (+2,3%), détaille le communiqué. Ainsi, la marge d’EBITA ajusté progresse de 0,5 pt pour atteindre 30,7%.

6 milliards de dividendes pour les actionnaires

“Grâce à la forte progression du résultat net des activités au Maroc”, les bénéfices sont également en hausse avec un résultat net ajusté part du groupe élevé à 6 milliards de dirhams, soit une hausse de 2,3% par rapport à 2017 (+2,1% à taux de change constant). 

Le Conseil de surveillance de Maroc Telecom proposera à l’Assemblée Générale des actionnaires du 23 avril 2019, la distribution d’un dividende ordinaire de 6,83 dirhams par action, en hausse de 5,4% par rapport à 2017, ce qui représente un montant global de 6,0 milliards de dirhams, correspondant à 100% du Résultat Net Part du Groupe. Ce dividende serait mis en paiement à partir du 4 juin 2019, annonce l’opérateur. 

Quand aux investissements hors licences et fréquences, il ont reculé de 26,1% (-26,6% à taux de change constant) pour se placer à 5,9 milliards de dirhams. Ils représentent ainsi 16,4% des revenus, contre 22,9% pour l’année 2017. Une réduction qui s’explique par “l’optimisation des projets de développement ainsi que les synergies trouvées au sein du groupe” et qui a permis d’améliorer “la couverture du réseau et la qualité de service, tant au Maroc que dans les filiales”, commente le groupe. 

“La maîtrise continue des coûts permet au Groupe d’afficher une hausse significative de sa profitabilité en dépit des nouvelles taxes instaurées dans certains pays de présence. En 2019, la transformation digitale et l’innovation feront davantage partie de nos priorités stratégiques”, a déclaré Ahizoune, dans le communiqué, au sujet des perspectives de Maroc Telecom pour l’année en cours.