MAROC
25/06/2018 10h:35 CET

Maroc-Espagne: “Nous allons jouer comme si l’on devait encore se qualifier”, promet Hervé Renard

Les Lions de l'Atlas sont déterminés à sauver l'honneur pour ce dernier match.

PATRICK HERTZOG via Getty Images

MONDIAL 2018 - Lors d’une conférence de presse avant le match qui opposera le Maroc à l’Espagne ce lundi soir à Kilingrad, Hervé Renard, accompagné de Munir El Kajoui, a répondu aux questions des journalistes sur cette rencontre sans enjeux pour le Maroc, éliminé de la phase de poule du groupe B. 

Toutefois, le Onze marocain est “déterminé à créer des problèmes” à son homologue espagnol, a indiqué le sélectionneur des Lions de l’Atlas. “C’est un match très difficile eu égard à la valeur de l’adversaire mais le plus pénible est de jouer tout en sachant qu’on est éliminé et que l’on doit faire nos bagages juste après”, a-t-il ajouté lors de cette conférence de presse. 

“C’est une injustice totale d’être éliminé avant le dernier match et psychiquement, ce sera des plus laborieux, de disputer la rencontre dans ces conditions” a indiqué le technicien. 

C’est avec amertume qu’il évoque la défaite face au Portugal, alors que le sélectionneur fait un bilan du parcours du Onze national depuis le début de la compétition. Le technicien a ainsi précisé que si c’était à refaire, “il ne changerait pas beaucoup de chose” car ses joueurs ont laissé “une impression exceptionnelle”. Il se dit toutefois “fier d’avoir dirigé l’équipe durant cette Coupe du monde et d’avoir partagé la construction de l’équipe petit à petit”.

Déterminés à sauver l’honneur

Une équipe qui, selon lui, a montré “une énergie et une mentalité exceptionnelle”, même si “la déception est grande parce qu’elle n’est pas arrivée en Russie pour sortir dès le premier tour”. Hervé Renard considère par ailleurs, à titre personnel, qu’il n’a pas réussi sa mission. Écartant les critiques sur l’absence d’un véritable avant-centre, il a estimé que c’est “le travail collectif qui doit primer afin d’être efficace (...) Mais dans ce registre, l’équipe, qui a une mentalité exceptionnelle, l’a moins été” précise-t-il. 

Face à la Roja, les joueurs veulent tout donner. “Le physique est bon”, admet-il, espérant que tout le monde aura la capacité psychique à être aussi bon que face au Portugal et à produire la même intensité de jeu. “Nous allons jouer comme si l’on devait encore se qualifier”, assure le coach.

Pour ce dernier match, l’équipe nationale espère compter à nouveau sur un public aussi nombreux que lors du dernier match à Loujniki (Moscou) face au Portugal. “On y a vécu quelque chose d’exceptionnel avec 40.000 Marocains entonnant l’hymne national et poussant les leurs. C’était un match encore plus spécial. Ils ont sublimé et se sont pris d’amour pour cette équipe qui le leur a rendu en leur montrant sur le terrain”, conclut Renard.