MAROC
16/03/2016 09h:34 CET | Actualisé 16/03/2016 09h:54 CET

La Fifa confirme que le Maroc a tenté d'acheter l'organisation de la Coupe du monde 2010

DR
Le FIFA confirme que le Maroc a tenté d'acheter l'organisation de la Coupe du monde 2010

FOOTBALL - C'est un secret de polichinelle. A la veille de l’attribution des Coupes du monde 1998 et 2010, le Maroc avait accepté de donner des pots-de-vin à Jack Warner, le sulfureux ex président de la Concacaf, la Confédération de football d'Amérique du Nord, d'Amérique centrale et des Caraïbes. Aujourd'hui et pour la première fois, c'est la Fifa qui le confirme, dans des documents juridiques inédits rendus publics mercredi 16 mars, et repérés par Slate.

"Il apparaît désormais que plusieurs membres du comité exécutif de la Fifa ont abusé de leur position et vendu leur vote en de multiples occasions (...) L'accusé Jack Warner a organisé un paiement de 10 millions de dollars en échange de votes du comité exécutif concernant l'organisation de la Coupe du monde 2010. Ce système prolongeait le vote acheté de Warner en 1992 en faveur de l'organisation de la Coupe du monde 1998 au Maroc, quand il avait accepté un pot-de-vin du comité d'organisation marocain en échange de sa voix", confirme l'organisation basée à Zurich dans ses documents traduits par Slate.

L’affaire avait été révélée au grand public en juin 2015 par le Sunday Times. Le Maroc aurait même dû organiser la Coupe du monde 2010 à la place de l’Afrique du sud, si les votes de l’attribution n’avaient pas été truqués.

Le deal était le suivant: un million de dollars dans la poche de Warner, radié à vie du comité d'éthique de la Fédération internationale de football en septembre 2015, et les voix de la Concacaf sont pour le royaume.

Le soir du 13 mai, à la veille du vote, le Maroc est donné favori. Seul hic, Jack Warner a joué sur deux tableaux: l’Afrique du sud lui aurait proposé 10 millions de dollars, si l’on en croit une lettre officielle envoyée à la Fifa par le gouvernement sud-africain, une enveloppe officiellement destinée "au développement du football sud-africain". Le jour J, le Maroc essuie contre toute attente un échec, en obtenant 10 voix contre 14 pour l’Afrique du sud et 0 pour l’Egypte.

LIRE AUSSI:
Galerie photo Les 7 responsables impliqués dans le scandale à la Fifa Voyez les images