MAROC
30/01/2019 11h:53 CET | Actualisé 30/01/2019 11h:53 CET

Terrorisme: Arrestation au Maroc d'un Français faisant l'objet d'un mandat d'arrêt international

Il était recherché depuis trois ans pour apologie du terrorisme.

MAP

JUSTICE - Le 28 janvier, les autorités marocaines ont arrêté un Français qui faisait l’objet d’un mandat d’arrêt international depuis 3 ans. Il avait pris la fuite après sa condamnation pour “apologie directe et publique du terrorisme et participation à une association de malfaiteurs”, rapportent les médias locaux.

“En novembre 2015, une semaine après les attentats parisiens, le préfet du Gard (sud de la France, ndlr) avait décidé une perquisition administrative aux domiciles de personnes suspectées d’islam radical”, raconte Objectif Gard. Menée dans un quartier sensible de Nîmes, la perquisition va amener les autorités chez “un homme âgé de 33 ans à l’époque”. Ce dernier était déjà dans le viseur des services de sécurité, souligne le média en ligne. Il “aurait essayé d’enrôler des jeunes près de certaines mosquées”.

67 drapeaux qui feraient l’apologie de Daech sont retrouvés lors des recherches. Au fil de l’enquête, les autorités découvrent que le suspect “est en relation avec des candidats au jihad et avec certaines personnes parties en Syrie. Il dispose de la carte d’identité d’un jeune originaire de la Seine-Saint-Denis qui est parti au combat”, rapporte Objectif Gard. Il possède également une réplique de Kalachnikov, “ne travaille pas depuis 8 ans pour mieux pratiquer sa religion” et “le répertoire de son téléphone compte de nombreuses personnes proches des milieux islamiques radicaux”.

Jugé et mis en examen pour ces faits en 2015, l’homme réussit à prendre la fuite pendant 3 ans. “Il a été condamné par défaut, le 14 décembre dernier à 3 ans de prison ferme. Depuis dimanche, il dort dans les geôles marocaines et devrait être transféré prochainement à Nîmes puisque des accords internationaux existent entre la France et le Maroc”, conclut le site d’informations locales.