ALGÉRIE
10/03/2019 10h:02 CET | Actualisé 10/03/2019 15h:27 CET

Marche des élèves à Alger, grève dans plusieurs entreprises publiques

Suivez en direct les événements de ce dimanche 10 mars 2019:

 15h26: L’avion présidentiel s’apprête à décoller de l’aéroport de Genève.

Denis Balibouse / Reuters

 

 14h15: Le chef d’Etat-Major, Gaïd Salah, a déclaré que l’Armée et le peuple partagent “la même vision de l’avenir”. Il a rajouté que l’Armée est “fière d’être issue du peuple” algérien,  à l’Ecole Nationale Préparatoire aux Etudes d’Ingéniorat, il est était en visite de travail.

13h56:  Des étudiants ont rejoint les lycéens à Alger-Centre. A la Place Audin, ils sont des centaines à scander des slogans contre le pouvoir. L’accès vers la rue Mulhouse, le Boulevard Mohamed V et la rue Didouche est bloqué par les forces anti-émeutes.

 

13h35:  Les travailleurs de Sontrach à Hassi Messaoud, In Amenas et Hassi Berkine ont quitté leurs postes en réponse à l’appel à une grève générale.

13h00: Les étudiants et les enseignants ont stoppé leur sit-in devant le ministère de l’Enseignement supérieur après avoir été empêché par les forces anti-émeutes.

Les universitaires ont décidé de tenir des assemblées générales dans plusieurs facultés pour décider des suites à donner à leurs mouvement.

 

12H25: Les travailleurs d’Algerie Télécom protestent maintenant au siège de la DG. 

 12h10: Les étudiants et enseignants ont été empêchés de se rendre au ministère de l’Enseignement supérieur par un cordon des forces anti-émeutes.

11h55: A Alger-Centre, les lycéens reviennent à la Place Audin. Les forces anti-émeutes ont bloqué l’accès au boulevard Mohamed V.

Entre temps, les étudiants et les enseignants de l’université d’Alger 3 se dirigent vers le ministère de l’Enseignement supérieur. 

 

11H42: Sit-in des enseignants à l’université de Bouzaréah.

 

 11H39: Le groupe est solidaire avec le mouvement de grève générale décidé par la société civile pour réclamer un changement de système.

 

11H30: Etudiants et Enseignants décident la reprise des cours en dépit de la décision du ministère; 

11H20 : Sit In des étudiants à l’université de Ouargla

 

11h10: Les wilayas de Béjaïa et Bouira sont paralysées par les grèves. Employés de sociétés publiques et privées, port et aéroport, transports en commun et épicerie sont en grève en réponse à l’appel lancé sur les réseaux sociaux.

Les étudiants et les enseignants poursuivent un sit-in devant l’Université d’Alger 3.

 

10h53: La route menant de Bab Ezzouar à Alger a été bloquée par des éléments de la Gendarmerie nationale. 

 

 

10h45: Les lycéens de Ain Benian, Dergana, Eucalyptus, Tamaris, sont également sortis contre le 5e mandat. A Mostaganem, ils manifestent aussi.

 

10h40:  A Tipaza, les étudiants et les lycéens ont entamé une marche pacifique contre le 5e mandat. 

 

10h30: L’avion présidentiel a atterri à l’aéroport de Genève, selon Reuters. Le président Abdelaziz Bouteflika devrait rentrer ce dimanche en Algérie, après 14 jours passés à Genève “pour des contrôles médicaux routiniers”.

10h28: Des étudiants et enseignants tiennent un sit-in à l’Université d’Alger 3 contre les “vacances forcées” de Tahar Hadjar.

 10h06: Les élèves dans plusieurs autres villes, à l’instar de Bordj Bou Arreridj et Guelma, sont également sortis contre le 5e mandat.

09h53:  Des citoyens et des employés d’entreprises publiques ont répondu à l’appel à une grève générale, lancé cela fait plusieurs jours sur les réseaux sociaux.

Au siège de Sonelgaz, à Gué-de-Constantine, les employés ont quitté leurs bureaux. Ils marchent depuis 08H30 à l’intérieur du complexe de la société, scandant des slogans contre le 5e mandat.

 Les centres-villes de plusieurs wilayas sont également vidés, ce dimanche matin, à l’instar de Béjaïa et Blida. Le Port de Béjaïa est également en grève, a-t-on appris auprès de sources locales.

A Rouiba, les employés de la SNVI sont également entrés en grève.

Le centre-ville de Béjaïa, au quartier de Naciria, est vide. Magasins fermés, circulation légère.

09h30: Les élèves des trois cycles de l’Education nationale, notamment les lycées, sont sortis ce dimanche 10 mars 2019 marcher contre le 5e mandat du président Abdelaziz Bouteflika, à Alger. Plusieurs entreprises et établissements publics sont actuellement en grève dans quelques villes du pays.

 A Alger, les élèves des lycées et C.E.M adjacents ont quitté leurs établissements scolaires pour investir les principales rues du centre-ville, notamment à Didouche Mourad. 

Les lycées du quartier de La Casbah rejoignent également la Grande-Poste via le Square Port-Saïd.

Ils sont également sortis dans la banlieue est, notamment à Bab Ezzouar et Bordj El Kiffan.

08h30:  Malgré les affirmations de l’Office national des oeuvres universitaires (ONOU), certaines résidences universitaires étaient privés des transports. A la CUB 1, à Bab Ezzouar, les “COUS” n’étaient pas stationnés comme d’habitude.