ALGÉRIE
19/09/2019 12h:57 CET | Actualisé 19/09/2019 13h:03 CET

Marche des avocats à Tizi Ouzou et à Béjaia

DR
archives

Plusieurs centaines d’avocats ont marché, ce jeudi 19 septembre dans les rues de Tizi Ouzou aux cris de « ulach vote ulash » et « libérez la justice », alors que sur une banderole déployée lors de la marche, on pouvait lire « Non à la Fitna, l’Algérie une et indivisible »

Les avocats se sont rassemblés tôt le matin et ont entamé leurs marches en direction du palais de justice, en parcourant plusieurs artères de la ville en direction du palais de justice.

A 11h30, le cortège des robes noires s’installaient sur le parvis du palais de justice et entonnaient des slogans contre la tenue de la prochaine présidentielle, avant de se voir refuser l’accès à l’intérieur du palais de justice. « C’est grave qu’ils nous aient fermé les portes du tribunal. Avec ou sans l’aval de Gaïd Salah on accèdera au bâtiment. », a affirmé une avocate.

A Béjaia, les avocats ont également marché pour demander la liberté de la justice