ALGÉRIE
25/03/2019 10h:40 CET | Actualisé 25/03/2019 10h:42 CET

Manifestations: Zoukh aurait fait perdre 1,8 milliards DA à l'entreprise du métro d'Alger (El Khabar)

En ordonnant la fermeture du métro d'Alger les vendredis pour essayer d’empêcher les manifestations, les autorités ont causé des pertes aux entreprises de transport public.

Nacerdine ZEBAR via Getty Images

Le wali d’Alger, Abdelkader Zoukh, aurait fait perdre 1,8 milliards de dinars à l’entreprise du métro d’Alger depuis le 22 février, en l’instruisant d’arrêter le service les vendredis pour essayer d’empêcher des manifestants d’atteindre le centre d’Alger, croit savoir lundi 25 mars le quotidien El Khabar.

Le chiffre comprend les manques à gagner en 4 vendredis depuis le début du mouvement populaire et les grandes manifestations contre Abdelaziz Bouteflika et le pouvoir. Le métro d’Alger a été hors service ces jours là.

Les instructions de suspendre le métro le vendredi, ainsi que le tramway et le transport ferroviaire, seraient venues chaque jeudi du wali de la capitale, Abdelkader Zoukh, après avoir consulté le conseil de sécurité de la wilaya, ajoute encore El Khabar. 

La même source ajoute que ces pertes seront remboursées aux entreprises par le Trésor public en tant que “charges supplémentaires”.