MAROC
13/03/2016 07h:47 CET | Actualisé 13/03/2016 10h:03 CET

Manifestation monstre à Rabat pour protester contre les propos de Ban Ki-moon (IMAGES)

Huffpost Maroc
Manifestation monstre à Rabat pour protester contre les propos de Ban Ki-moon

SAHARA - Plusieurs centaines de milliers de personnes (3 millions selon les dernières estimations de la MAP) ont participé ce dimanche à une grande marche dans plusieurs quartiers du centre-ville de Rabat pour protester contre les "les déclarations biaisées" du Secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, sur le Sahara.

"Ban Ki-moon va-t’en, le Sahara n'est pas à toi", "le Sahara est marocain", ou encore "le peuple veut dénoncer les propos de Ban Ki-moon", scandent les manifestants, parmi lesquels des militants associatifs, des syndicats et des hommes politiques, venus des quatre coins du Maroc, et qui brandissent pour la plupart drapeau national et portrait du roi Mohammed VI.

مسيرة تأكيد الإجماع الوطني على قضية وحدتنا الترابية

ازيد من مليوني مغربي يشاركون في المسيرة الشعبيةتجمع أزيد من مليوني شخص قبيل الساعة التاسعة والنصف من صباح اليوم الأحد وسط الرباط للتنديد بالانزلاقات اللفظية للأمين العام للأمم المتحدة بان كي مون حول الصحراء المغربية

Posté par 2M.ma sur dimanche 13 mars 2016

La marche, qui devait débuter à 10H, a commencé bien avant. À 7 H, déjà, des hélicoptères de la Gendarmerie royale survolaient le périmètre de Bab El Had. Des mégaphones scandaient des mots d'ordre – "Ban Ki-Moon dégage !", "le Sahara est marocain et le restera !" –, parfois des consignes d'ordre organisationnel qui retentissaient, appelant les marcheurs à s'ordonner dans leurs cortèges.

"cette mobilisation reflète le degré d'engagement des marocains pour la cause du Sahara. Les marcheurs sont venus de loin, et ont sillonné toute la ville à pied."

De fait, de Bab El Had au parlement, les avenues débordaient de manifestants, issus, pour certains, de partis politiques –qui ont mobilisé des militants de toutes les régions du royaume–, d'associations, de groupes religieux. Et des figures de la vie politique, associative et du monde des affaires ont également pris part à la marche. Au micro de 2M, le ministre des Affaires étrangères Salaheddine Mezouar a déclaré que cette marche est "une réponse à toutes les provocations, dont celle du secrétaire général de l'ONU", et que "le royaume, du sud au nord, est engagé pour la cause" du Sahara.

Même son de cloche chez Khadija Rouissi, qui a estimé que "la marche est spontanée", et que "cette mobilisation reflète le degré d'engagement des marocains pour la cause du Sahara. Les marcheurs sont venus de loin, et ont sillonné toute la ville à pied."

La mobilisation se fait également sentir sur les réseaux sociaux. Les internautes sont en effet nombreux à poster des photos de la marche, ou à partager ce passage d'un discours de Mohammed VI sur la première cause nationale: "Le Maroc restera dans son Sahara, et le Sahara demeurera dans son Maroc jusqu'à la fin des temps".

Lors de sa visite à Tindouf dimanche dernier, le Secrétaire général de l’ONU avait utilisé le terme "occupation" pour qualifier le recouvrement par le Maroc de son intégrité territoriale, "ce qui déroge de façon drastique avec la terminologie traditionnellement utilisée par les Nations unies s'agissant du Sahara marocain", indiquait le gouvernement marocain dans un communiqué publié mardi 8 mars.

Galerie photo Manifestation à Rabat pour protester contre les propos de Ban Ki-Moon Voyez les images