ALGÉRIE
07/07/2019 14h:30 CET

Manifestants à terre tabassés: le DGSN ordonne l'ouverture d'une enquête

Capture d'écran

La Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) a annoncé dans un communiqué de ce dimanche 07 juillet 2019 que son directeur, Abdelkader Bouhedba, a ordonné l’ouverture d’une enquête “sur les vidéos montrant des affrontements avec la police”.

Des manifestants ont été violemment tabassés par des éléments de forces de l’ordre lors de la marche pacifique du vendredi 05 juillet 2019 à Alger. 

Victime d’une bousculade, provoquée par un rush des forces de l’ordre, des manifestants, qui se sont retrouvés à terre, ont reçu plusieurs coups de matraque et de pied. 

Dans une vidéo filmée du balcon du parti non agréé de Rachid Nekkaz, située à la rue Abdelkrim Khettabi, on voit un premier manifestant qui, essayant de se soulever de la bousculade, est vite tiré vers le sol par un policier qui lui assène immédiatement un coup de pied au visage.

Un autre manifestant, qui semblait avoir été blessé lors de la bousculade, a reçu un coup de matraque en pleine tête de la part d’un policier avant d’en recevoir d’autres au genou.

Un troisième manifestant se débattait sous le coups de pieds et de matraque d’autres policiers lorsque d’autres agents se sont approchés du deuxième pour lui asséner d’autres coups.

Des policiers ont empêché des manifestants d’intervenir avant de libérer les lieux, laissant un des manifestants à terre jusqu’à l’intervient de gilets oranges.

La DGSN a annoncé dans un communiqué que son directeur,  Abdelkader Bouhedba, a ordonné l’ouverture d’une enquête sur cette vidéo, montrant, selon les termes utilisés, “les affrontements avec les forces de l’ordre”. 

Le DGSN a insisté sur “la nécessité d’enquêter sur le fond de l’affaire avec détermination pour déterminer les responsabilités et prendre toutes les mesures imposées par la loi”.