ALGÉRIE
20/06/2015 08h:07 CET | Actualisé 20/06/2015 08h:12 CET

Mali: signature samedi par la CMA de l'accord de paix et de réconciliation

AFP

La Coordination des mouvements de l'Azawad (CMA) signera ce samedi l'Accord de paix et de réconciliation au Mali. Un "événement historique qui constitue l'aboutissement" du processus d'Alger, avait déclaré Ramtane Lamamra, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale.

L'Algérie, chef de file de la médiation internationale dans les négociations inter-maliennes, sera représentée à la cérémonie de signature par le chef de sa diplomatie. Ramtane Lamamra a déclaré vendredi dernier que la signature de cet accord par la CMA est un "évènement historique qui constitue l'aboutissement de ce que nous aspirons, c'est-à-dire rassembler l'ensemble des parties maliennes à s'engager à appliquer cet accord, issu du processus d'Alger".

Le président malien, Ibrahim Boubacar Keïta, a exprimé sa joie de voir la CMA "croire à la paix". "Je suis très heureux que nos frère aient cru à la paix et à la main tendue et fait le déplacement à Bamako pour signer l'Accord de paix et de réconciliation au Mali".

Modibo Keïta,le Premier ministre malien a, quant à lui, exprimé sa satisfaction de la signature ce samedi de l'Accord de paix et de réconciliation au Mali par la CMA. Il a aussi salué l'Algérie pour ses efforts consentis en faveur de l'application effective de l'Accord, issu du processus d'Alger.

Le gouvernement malien, et les mouvements politico-militaires du nord du Mali et la médiation internationale conduite par l'Algérie ont déjà signé cet accord le 15 mai dernier.

LIRE AUSSI: Le gouvernement malien signe la paix en grande pompe, mais sans la rébellion

Seulement deux groupes des cinq constituant la CMA, en l'occurrence la CPA (Coordination pour le peuple de l'Azawad) et la CM-FPR2 (Coordination des Mouvements et Fronts patriotiques de résistance), ont signé cet accord.

Le représentant de la CMA, Bilal Ag Acherif, a annoncé le 5 juin dernier à Alger en marge d'une réunion consacrée aux concertations autour de la mise en œuvre de l'accord de paix et de réconciliation au Mali, que "si tout va bien, nous signerons l'accord de paix le 20 juin à Bamako".

Le représentant de la CMA serait toutefois absent à la cérémonie de signature, pour des raisons de santé, selon des sources concordantes sur les lieux. La signature a aussi été reportée à 15H, en raison de l'absence de certains membres de la Coordination.

Un relevé de conclusions des négociations autour de l’application de l'Accord de paix et de réconciliation au Mali et un document contenant des arrangements sécuritaires au Nord du Mali ont été signés le 5 juin à Alger par les parties prenantes au dialogue malien.

Après la signature de l'accord, un comité international de suivi de l'application de l'accord sera installé.

LIRE AUSSI: Mali: les groupes armés pro-Bamako ont effectivement quitté Ménaka, dans le nord

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.