TUNISIE
27/12/2018 10h:46 CET

Malgré l'annulation de la grève, les usagers de la TRANSTU se retrouvent pris au piège

Le directeur de la communication de la Transtu explique les raisons de cette "grève inattendue".

Mohamed Ksouri / EyeEm via Getty Images

Alors que les agents de la Transtu ont menacé de faire grève et que le ministère du Transport y a trouvé une solution, plusieurs usagers des transports publics se sont retrouvés piégés, jeudi, en l’absence de bus, de TGM et de métro légers dans certaines zones de la capitale.

 

Déplorant quelques “retards” dans la matinée, le directeur de la communication de la Transtu, Mohamed Chemli, affirme qu’il se pourrait que l’information de l’annulation de la grève “ne soit pas parvenue à tous les agents de la société” ajoutant que celle-ci a donné l’ordre à ces derniers de reprendre leurs postes et que les choses ont commencé à reprendre leur cours normal.

Face à cette “grève inattendue” de quelques heures, plusieurs citoyens se sont retrouvés pris au piège, dans l’incapacité de se déplacer.

Du côté de l’hôpital Mohamed Kassab, à Manouba, une dizaine de personnes attendait dans la matinée, un bus, qui ne viendra jamais: “C’est incompréhensible! Hier, ils ont dit que la grève était annulée, aujourd’hui, on se retrouve dans l’incapacité de nous rendre au travail. Même les taxis ont tous été pris d’assaut” regrette Manoubiya, aide-ménagère.

Même son de cloche du côté de Hamdi, agent de sécurité dans une grande surface: “Je dois traverser toute la ville pour me rendre à la Marsa. Je dois normalement être en service dans une demi-heure, c’est peine perdue. On me retirera une heure -voire plus- de travail de mon salaire” déplore-t-il reprochant aux agents de la Transtu de les “séquestrer”. “S’ils avaient au moins prévenu qu’ils n’allaient pas travailler ou lever le pied, j’aurais pu me débrouiller pour trouver un autre moyen, mais là, je trouve ça scandaleux”.

L’Union Régionale du Travail de Tunis avait publié le 14 décembre dernier un préavis de grève pour exiger une date au versement des salaires, une prime accordée aux cadres techniques et l’équivalence au profit des diplômés scientifiques ainsi que leur reclassement.

La grève que devaient observer les agents de la Société des transports de Tunis (Transtu) jeudi avait été annulée, à l’issue d’une réunion mercredi soir entre le secrétaire général de l’Union Générale Tunisienne du Travail (UGTT) Noureddine Taboubi, le ministère du Transport et les représentants de la société.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.