ALGÉRIE
15/02/2019 15h:02 CET

Malek Boukerchi court après les défis

FRANCK FIFE via Getty Images

Courir 12 000 Km pour rallier la ville du Cap à Alger ? Si le défi peut paraître fou à première vue, cela ne semble pas décourager l’ultra-marathonien algérien Malek Boukerchi qui a décidé de relever le défi.

A raison de 60 km par jour, cet adepte de l’ultra-distance et des courses extrêmes compte la réaliser ce défi sportif hors norme et “jamais entrepris à ce jour”. « Au-delà de cet extraordinaire exploit sportif et humain, la course d’AFRIKATERNITY se veut un trait d’union entre les peuples du Sud et du Nord.

Un moyen de relier, d’unifier, symboliquement par cette trajectoire mythique, la diversité et la richesse des peuples africains. Et par là même celle des peuples du monde entier”, a expliqué Malek Boukerchi à l’APS lors de la présentation de son projet à l’ambassade d’Algérie en France.

Grâce aux photos et reportages vidéo postés quotidiennement sur les réseaux sociaux, les internautes pourront suivre en direct la progression et les conditions de ce périple extrême.

Un documentaire, destiné à la télévision et aux festivals est prévu au terme de la course. Malek Boukerchi est un habitué des défis insensés. A son palmarès, l’a une course de 333 km dans le désert du Thar, au Rajasthan (Inde).

En 2005, il traverse la Nouvelle-Calédonie, puis la France sur 1150 km. En 2013, il participe au Marathon des glaces sur l’Antarctique, sous une température de -40 et en 2016, l’algérien participe à plus de 5000 m d’altitude, au plus haut marathon du monde sur les hauts plateaux chiliens en condition d’hypoxie extrême.