ALGÉRIE
12/04/2018 17h:41 CET

"Maladresse" ou "racisme décomplexé" ? Le Parisien qualifie un smartphone de Condor de "téléphone arabe"

Facebook

“Maladresse” ou racisme décomplexé ? Le titre d’un article du quotidien français “Le Parisien” à propos du dernier smartphone du constructeur algérien Condor, publié hier mercredi 12 avril 2018, est difficile à digérer.

Au lieu de préciser la commercialisation prochaine de l’Allure M3 en France en termes clairs, ce journal a tenté un “jeu de mots” pour informer ses lecteurs que “le téléphone arabe arrive”. En gros caractères.

Le constructeur algérien Condor a pris part du 04 au 06 avril 2018 au Salon du MedPi, un salon dédié aux nouvelles technologies à Paris, pour présenter sa nouvelle gamme de smartphones. 

Le dernier-né de cette gamme, Allure M3, lancé en France, semblait ainsi être le “produit-phare” du constructeur algérien. De quoi susciter l’intérêt du quotidien “Le Parisien”, qui est allé à la rencontre de Abderrahmane Benhamadi, P-DG du groupe Condor avant d’effectuer un test des performances de ce smartphone.

A en croire les résultats de ce test, le téléphone”Allure M3″ est “un bel appareil abouti”, tant à la prise de main qu’à l’usage, commercialisé à un “prix compétitif”.

Toutefois, les lecteurs ont surtout appris la commercialisation prochaine de ce smartphone via un titre vécu comme une insulte, à juste titre, par de nombreux Algériens: “Le téléphone arabe arrive en France”. (Image ci-dessous). 

Facebook

Que signifie ce titre ? “Le Parisien” a-t-il commis une maladresse en tentant un jeu de mots avec le jeu de société portant le même titre ? Faisait-il référence aux origines du smartphone, qui n’est pas fabriqué par des Occidentaux ? Des internautes ont émis le doute puisque la fabrication des smartphones de Condor est asiatique.  Etait-ce tout simplement une expression “raciste décomplexée” ?

En tout cas, les internautes étaient nombreux à exprimer leur indignation et leur dégoût sur les réseaux sociaux. Ils ont qualifié ce “jeu de mots” de “réducteur”, “malsain”, “condescendant” et “méprisant”.

En tout cas, les réactions vives des internautes ont fait réagir le journal. La rédaction a vite fait de modifier le titre dans la version web du même article, annonçant la commercialisation en juin du smartphone “algérien” en France.