ALGÉRIE
22/09/2019 11h:14 CET | Actualisé 22/09/2019 11h:36 CET

Makri favorable à un accord entre l'opposition et le pouvoir avant la présidentielle

RYAD KRAMDI via Getty Images
Abderrazak Makri speaks during a press conference in the Algerian capital Algiers on January 26, 2019. - Algeria's main Islamist party, the Movement for the Society of Peace, said today it has decided to take part in April's presidential election."the consultative council decided by an overwhelming majority to take part in the presidential election and to pres tent Dr Abderrazak Makri as the party's candidate," the MSP's head of communications told AFP. (Photo by RYAD KRAMDI / AFP) (Photo credit should read RYAD KRAMDI/AFP/Getty Images)

En déplacement à Mascara où se tient une rencontre régionale des cadres de son parti issus de huit wilayas de l’Ouest, Abderrazak Makri le président du mouvement de la société de la paix (MSP), a souhaité un accord entre  le pouvoir et l’opposition « sur une personnalité et un programme d’action avant la présidentielle”.

“Le MSP a opté depuis le début, pour un consensus à même d’élaborer une feuille de route pour sortir le pays de la crise. Il avait mis en place la plateforme de la rencontre d’Ain Beniane avant la formation de l’instance de dialogue et de médiation et l’approbation des lois portant sur les élections”, a fait savoir M Makri à la presse en marge de la rencontre.

Il a, à cet égard, estimé que “l’élaboration de ces dernières lois et la formation de l’instance indépendante des élections de manière unilatérale ont porté préjudice à leur crédibilité”.

Sur la participation du MSP à la prochaine présidentielle, le MSP le président du mouvement a indiqué que son parti a lancé dernièrement une série de rencontres de consultation avec les militants avant la tenue du Conseil national de la Choura qui statuera le 28 septembre, sur le choix du parti de présenter un candidat ou de s’allier avec un autre candidat.