TUNISIE
17/11/2016 10h:42 CET

L'UGTT refuse la proposition gouvernementale sur la majoration des salaires: Protestations et grève générale en vue

KHALIL/AFP/Getty Images
Trade unionists shouts slogans as they rally outside the headquarters of the Union of Tunisian Workers on December 4, 2012 in Tunis. Suspected supporters of Tunisia's ruling Islamist party attacked the demonstration by the country's main trade union the UGTT, which organised a string of anti-government protests last week, and who were demonstrating outside the union's headquarters in Tunis to mark the 60th anniversary of the death of its founder, Farhat Hached. AFP PHOTO / KHALIL (Photo credit should read KHALIL/AFP/Getty Images)

Alors que le secrétaire général adjoint de l’UGTT Bouali Mbarki a indiqué que le gouvernement a avancé, mercredi, une nouvelle proposition concernant l’augmentation salariale pour 2017 et propose de verser la majoration salariale, prévue au titre de l’année 2017, au mois de novembre 2017, la centrale syndicale a refusé catégoriquement cette proposition.

Dans un communiqué publié jeudi, l'UGTT rejette catégoriquement la proposition gouvernementale exprimant sa "protestation contre le gouvernement d'union nationale et ses politiques qui appellent à revenir sur des décisions signées et sur l'Accord de Carthage" et rejette "toute responsabilité" sur le gouvernement de quelconques "tensions du climat social".

L'UGTT a par ailleurs appelé à l'organisation d'un grand rassemblement devant l'Assemblée des représentants du peuple et à la Kasbah (siège du chef du gouvernement) dans un délai d'une semaine et ce afin de "faire pression sur le gouvernement".

D'après ce communiqué, l'UGTT appelle ses partisans à "se préparer à une grève générale" avant le 8 décembre prochain.

S'exprimant, mercredi, à la clôture des travaux de la conférence nationale constitutionnelle du département des Offices et des entreprises publiques, Houcine Abassi, secrétaire général de l'UGTT avait appelé les syndicalistes à faire preuve de "raison" et à faire prévaloir l'intérêt supérieur du pays en prévision d'une année 2017 qui s'annonçait difficile.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.