MAROC
01/02/2019 14h:15 CET

Mais comment le nombril de cet ours a-t-il pu être dessiné dans la neige ?

La journaliste canadienne Kate McKenna a fait appel aux internautes pour résoudre le mystère.

Le HuffPost

INSOLITE- À Montréal, cette œuvre n’est pas passée inaperçue. Dans la nuit du mardi 29 au mercredi 30 janvier, un ou des inconnus se sont amusés à dessiner un ours dans la neige qui a recouvert le canal de Lachine dans le quartier de Saint-Henri situé au sud-ouest de la ville.

Cependant, un petit détail a interpellé la journaliste canadienne Kate McKenna: le nombril de l’ours. Dans un article publié ce jeudi 30 janvier sur CBC Montreal, la journaliste pose une question importante: comment ce nombril a-t-il été tracé? D’après la journaliste, cet ours est réellement géant: “Il y a facilement deux mètres entre les contours de la bête et son nombril”, écrit-elle.

Pour résoudre ce mystère, Kate McKenna a fait appel aux internautes et voici leurs théories:

1. L’artiste a sauté

 

Pour moi, ce sont des empreintes de bottes. Je suppose que c’était un saut héroïque à partir du côté du ventre de l’ours.”

2. L’artiste a lancé des boules de neige

C’est ce à quoi j’ai pensé la première fois que je l’ai vu: quelqu’un qui sait bien viser a lancé une boule de neige?! 

3. Un drone 

Drone?

 

“Avec l’aide d’un drone...”

4. Des pattes d’oiseau

Encore une fois, si on regarde de biais, ça pourrait être un oiseau. Trace de patte? [...]”

5. Le nombril était déjà là

 

Le nombril était déjà là; ils ont dessiné les contours de l’ours après.

C’était déjà là et l’artiste a travaillé autour

6. Des crosses de hockey

 

“Une longue crosse de hockey”

“une crosse de hockey”

7. Des extraterrestres

8. Une intervention divine 

À ce jour, le mystère reste entier. Si vous aussi, vous souhaitez y participer, rendez-vous sur la page Facebook de la chaîne canadienne CBC Montreal.

Cet article a initialement été publié sur Le HuffPost France.