MAROC
03/09/2018 18h:22 CET

Madonna fête les 13 ans de son fils avec un groupe de musique gnaoua

Depuis son séjour à Marrakech, la diva multiplie les références au Maroc.

Capture decran Instagram

PEOPLE - Depuis son voyage au Maroc, Madonna semble très nostalgique du pays. Quelques jours après avoir célébré le sixième anniversaire de ses jumelles Estere et Stella, habillées pour l’occasion de gandouras coordonnées (comme le montre la vidéo ci-dessous), c’est au tour de son fils cadet David de fêter ses 13 ans à la sauce marocaine.

😍🎂😍🎂😍🎂😍🎂😍🎂 #estere #stella #birthday #family #fun

Une publication partagée par Madonna (@madonna) le

Sur Instagram, la reine de la pop qui a célébré ses 60 ans en grande pompe le 16 août dernier à Marrakech, a publié plusieurs images de l’anniversaire festif de son fils, dont une vidéo dans laquelle ont peut apercevoir la chanteuse se déhancher avec sa petite tribu sur une musique d’un groupe gnaoua. 

Quant au roi de la soirée, le jeune adolescent (adopté au Malawi en 2006), s’est improvisé une séance photo qui résonne comme un remake du shooting du photographe marocain Hassan Hajjaj avec sa mère à Marrakech. En effet, David, vêtu d’un ensemble Gucci, a pris la pose avec ses sœurs Estere et Stella (6 ans), qui portaient un ensemble à motifs imitation Gucci par Hassan Hajjaj, mais aussi Mercy (12 ans), vêtue d’une djellaba reprenant l’imprimé des anciens sacs de sucre marocains également signée Hassan Hajjaj. Seuls Lourdes (21 ans) et Rocco (18 ans) manquaient à l’appel.

Gang-Gang 🔥🔥🔥! #lucky #birthday #13 🎂🌈🎉🦄 #banda

Une publication partagée par Madonna (@madonna) le

Il faut dire que depuis son séjour au Maroc, Madonna multiplie les références à la ville ocre et à la culture berbère. Le 20 août dernier se déroulait à New York la très branchée cérémonie des MTV Video Music Awards (VMAs) édition 2018, et c’est coiffée de bijoux berbères que la diva a choisi de fouler les marches du tapis rouge.

Carlo Allegri / Reuters

Djellabas, gadouras, tapis en kilim et musique gnaoua, c’est un petit bout du Maroc que la “Material Girl” a emmené dans ses valises.