TUNISIE
09/10/2019 10h:47 CET | Actualisé 10/10/2019 09h:42 CET

LVMH s’engage en faveur de l’environnement, et le prouve avec le défilé Christian Dior

Adrien Dirand
Défilé Dior

S’il reste encore une chance à notre planète de survivre à la société de consommation, polluée par l’industrie de la mode, c’est sans doute grâce à des initiatives positives en termes d’inspirations, lancements de tendances et actions concrètes. Plantons tout de suite le décor avec le défilé Dior qui s’est déroulé lors de la Fashion Week Paris, en septembre 2019.

Mardi 24 septembre 2019. 14 h 30. Hippodrome de Longchamp. La Maison Dior a dressé une énorme tente sous laquelle différentes espèces d’arbres ont été installées pour servir de décor au défilé des collections été 2020. Accroché aux troncs, le hashtag #Plantingforthefuture, nous informe sur la direction artistique adoptée par Maria Grazia Chiuri.

 

Mercredi 25 septembre 2019. Un communiqué de presse produit par LVMH et une intervention orale de M. Bernard Arnault himself nous indiquent les nouvelles directives du leader mondial du luxe en faveur de l’environnement et de la biodiversité.

Effet d’annonce ou stratégie raisonnée ? La question mérite d’être posée.

Maria Grazia Chiuri n’en est pas à sa première prise de position et c’est ce qui la rend crédible. Pour preuve, les nombreux sujets que nous avons fait paraître sur Huffington Post Maghreb, suite à ses défilés, et notamment son combat féministe, exprimé à l’occasion de notre reportage sur la collection hiver 2019, « Quand elles disent non c’est non. C’est clair?!  ». À cette époque, Dior s’inscrivait en plein dans la mouvance #metoo. Si cette lutte n’a rien perdu de sa légitimité, elle est aujourd’hui relayée par une nouvelle cause : la préservation de l’écosystème, sous le #savetheplanet. C’est LE sujet d’actualité et il suggère un bouleversement radical de nos comportements d’achat. Avec la délicatesse qu’on lui connaît et un sens commercial qui permet au prêt-à-porter Dior de descendre dans la rue, (j’en tiens pour preuve les boots et escarpins à talons bobine ou les jupes en tulle portées avec un pull ample qui ont séduit de nombreuses femmes), Maria Grazia Chiuri restitue une garde-robe de jardinière, avec chapeaux en raphia, tabliers, robes brodées, motifs fleuris, vestes et shorts à gros carreaux, ensembles rayés, tie and die, pour le côté peace and love… Le tout éclairé par l’œuvre botanique de la sœur de feu Christian Dior, prénommée Catherine.

Dior
Défilé Dior
Dior
Défilé Dior
Dior
Défilé Dior
Dior
Défilé Dior
Dior
Défilé Dior
Dior
Défilé Dior
Dior
Défilé Dior

 

Un jardin inclusif. Pour une mode inclusive?

Cette ode à la nature s’inscrit dans une préoccupation écologique mais également dans une tendance de plus en plus présente et suivie : la mode inclusive. En voici l’’explication : dans un secteur réputé snob et égocentré, il y a soudainement de la place pour toutes et tous. Races humaines, espèces végétales, royaume animal… La mode printemps été 2020 ne veut rien exclure. Dès lors, le discours marketing ambiant basé sur les boutiques sélectives ou les éditions limitées deviendrait-il has been, au profit d’une mode pour tous ? Une nouvelle élégance qui mettrait en valeur la diversité de nos personnalités, tel un hommage à Dame Nature, là où tout a commencé ? Par essence exclusif, le prêt-à-porter de luxe va devoir se confronter à la difficile équation de fédérer tout le monde. Néanmoins, il s’avère un acteur indispensable pour acter les nouveaux besoins de traçabilité des produits : où sont-ils réalisés ? d’où proviennent les matières ? la chaîne de fabrication est-elle vertueuse ?

 

Le monde du luxe figure-t-il une nouvelle ligne de conduite?

Pour continuer de séduire leur clientèle, les marques devront faire un effort de transparence. En particulier pour conquérir les Millenials, vraisemblablement lassés des prouesses digitales et soucieux de s’offrir un avenir autre que virtuel. La feuille de route environnementale, dressée par LVMH, comprend, en résumé, la réduction des émissions de CO2, la mise en place d’un Fonds Carbone, le recyclage des déchets, l’approvisionnement responsable du cuir, comprenez la rédaction d’une charte pour le respect du bien-être animal, ou encore la création d’un comité d’experts scientifiques… Mais revenons à Dior…

 

Une cause a besoin d’un sanctuaire : bienvenue dans la nouvelle boutique Dior!

La Fashion Week Paris a également été l’occasion d’inaugurer le nouveau magasin amiral Dior, situé en haut des Champs Elysées (au 127 pour être précise). Construit sur plusieurs étages, il dispose d’une façade en trompe-l’œil, d’un dôme lumineux, d’un escalier en colimaçon et d’une scénographie rappelant la magistrale exposition « Dior, couturier du rêve ». L’univers est ici magnifié, tel une belle page blanche, en avance sur son époque, sur laquelle rédiger une nouvelle perception du luxe. Trop hâte! 

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.