MAROC
21/02/2019 15h:59 CET

L'Union européenne révise les règles d'octroi du visa Schengen

Du changement en perspective, notamment pour les frais de visas, revus à la hausse.

lionvision via Getty Images

VISA SCHENGEN - L’Union européenne (UE) révise les règles jusqu’alors en vigueur en matière de visa ,“afin d’améliorer les conditions pour les voyageurs en règle et de renforcer les outils disponibles pour relever les défis posés par les migrations irrégulières”, fait savoir un communiqué du Conseil européen.

Entre autres changements annoncés, la nouvelle procédure promet de permettre l’introduction des demandes “jusqu’à six mois, et au plus tard quinze jours avant le voyage”, de donner la possibilité de “compléter et de signer électroniquement le formulaire de demande”, mais aussi d’introduire “une approche harmonisée de la délivrance de visas à entrées multiples”. Cette dernière mesure propose de permettre “aux voyageurs réguliers dont les antécédents en matière de visa satisfont aux conditions de bénéficier d’une durée de validité passant progressivement de un à cinq ans.”

Les droits de visa changent aussi pour passer désormais à 80 euros, afin de permettre aux États membres de “mieux couvrir les coûts du traitement des visas sans pour autant dissuader les demandeurs, les droits de visa”, poursuit la même source, précisant l’introduction d’un mécanisme qui permettra d’évaluer, tous les trois ans, la nécessité de réviser le montant des droits de visa.

Le communiqué souligne par ailleurs que la Commission évaluera régulièrement la coopération des pays tiers en matière de réadmission. Si la coopération est jugée insatisfaisante, “la Commission proposera au Conseil d’adopter une décision d’exécution appliquant des mesures restrictives spécifiques en matière de visas liées au traitement des visas et, par la suite, aux droits de visa”.

À l’inverse, poursuit le communiqué, “s’il s’avère qu’un pays coopère en matière de réadmission”, la Commission pourra proposer au Conseil d’assouplir les conditions d’octroi du précieux sésame pour les voyageurs, en réduisant les droits de visa, en réduisant le délai à statuer sur les demandes de visa, ou encore en allongeant la durée de validité des visas à entrées multiples.