MAROC
03/11/2018 16h:49 CET | Actualisé 03/11/2018 16h:50 CET

L'UMT prévient qu'elle boycottera les prochaines négociations avec le gouvernement

Le dialogue social devient un dialogue de sourds.

UNMT

UMT - Le dialogue social entre le gouvernement et les syndicats se transforme en dialogue de sourds. Dans un communiqué partagé ce samedi 3 novembre, l’Union marocaine du travail (UMT), annonce qu’elle boycottera toute réunion qui comprendra une offre du gouvernement “qui ne répond pas à l’aspiration des salariés”.

Aux côtés d’autres syndicats, une délégation de l’UMT a rencontré ce vendredi 2 novembre des représentants du gouvernement. Ces derniers ont proposé aux syndicats une augmentation des salaires de 400 dirhams sur quatre ans, soit 200 dirhams de plus à partir de 2019, 100 en 2020 et 100 en 2021. 

Pour l’UMT, qui affirme s’être présenté à cette réunion “de bonne foi”, cette proposition est “faible et discriminatoire”. L’union syndicale affirme que l’offre du gouvernement ”ne répond pas au revendications justes de l’UMT avec, à leur tête, l’augmentation générale des salaires dans le privé et public accompagnée d’abattements fiscaux”. Le communiqué annonce également que les efforts des syndicats sont restés vains face à “l’entêtement” du gouvernement.

Le syndicat rejoint ainsi ses collègues de l’UGTM et la CDT, qui ont également claqué la porte des négociations.

Les syndicats maintiennent toujours comme référence l’accord du 26 avril 2011 que devait conclure l’ancien chef du gouvernement, mais qui n’a pas été mis en oeuvre. Pour eux, il faudra plus qu’un discours pour faire réussir le dialogue social. “Il faut une réelle volonté politique”, rappelait un responsable syndical interrogé par le HuffPost Maroc.