MAROC
08/04/2019 18h:08 CET

"Lumières d'Afriques": 54 artistes africains de renom font escale au Musée Mohammed VI

Après son escale au Maroc, l'exposition poursuivra son chemin en Tunisie, au Kenya et aux États-Unis.

Musée Mohammed VI d'Art Moderne et Contemporain

CULTURE - Initiée par l’ONG African Artists for Development (AAD), l’exposition “Lumières d’Afriques” réunit 54 artistes africains de renommée mondiale, dans le décor underground de l’une des salles d’exposition les plus discrètes du Musée Mohammed VI d’Art Moderne et Contemporain (MMVI). Déjà présentée dans six pays différents, “Lumières d’Afriques” est une réflexion autour de la question de l’accès à l’énergie. Ainsi, peintres, sculpteurs, vidéastes et photographes s’unissent pour offrir leurs visions colorées et lumineuses du continent, le temps d’une exposition qui se poursuit jusqu’au 15 août prochain.

Après son escale au Maroc, premier pays nord africain à recevoir l’exposition,  “Lumières d’Afriques” poursuivra son chemin à travers d’autres capitales et pays du monde de la Tunisie à l’Afrique du Sud en passant par le Kenya et New York.

DR

“L’objectif de cette exposition est clair: sensibiliser par un geste artistique exceptionnel à l’enjeu essentiel que constitue la couverture complète de l’Afrique en électricité avec des réseaux efficaces s’appuyant sur des technologies durables”, souligne Gervanne Leridon, co-présidente de AAD, ajoutant que “le but ultime est que cette exposition devienne un jour le symbole de cette prise de conscience et d’un engagement continental pour une nouvelle croissance respectueuse de l’individu de la planète et du climat”.

Inauguré le 2 avril dernier en présence notamment du ministre de la Culture, Mohamed El Aaraj, le président de la Fondation nationale des musées, Mehdi Qotbi, le conseiller du roi, André Azoulay, ainsi que de nombreuses autres, personnalités, l’exposition “Lumières d’Afriques” met en lumière l’une des problématiques essentielles du développement du continent, à savoir la part importante de pays africains encore privés d’accès à l’énergie, ce qui freine grandement tous les leviers de développement. L’exposition se dessine comme un cri du cœur des artistes du continent pour exprimer une idée simple: il n’y a pas d’avenir, de croissance ou de progrès sans électricité.

Musée Mohammed VI d'Art Moderne et Contemporain

54 artistes représentant chacun l’un des 54 pays que comprend le continent africain, se livreront ainsi à un exercice créatif de taille, présenter leur vision et aspiration pour le continent, à travers une oeuvre originale.

Pour représenter le Maroc, Jamila Lamrani présente son oeuvre “Africa Dreams”, une installation qui rassemble les drapeaux des pays africains. Née à Al Hoceima et diplômée de l’Institut National des Beaux-Arts de Tétouan, l’artiste de 47 ans est l’une des membres fondateurs du Collectif 212.

DR

Quelques étages plus haut, les visiteurs du Musée Mohammed VI de Rabat pourront également (re)découvrir une exposition dédié à l’artiste peintre marrakchi Hassan El Glaoui. Une centaine d’œuvres datant de 1940 à 2010, habillent les cimaises du lieu jusqu’au 31 août prochain, à travers l’exposition “Le sel de ma terre”

Après “Face à Picasso”, “De Goya à nos jours”, “Le retour de Delacroix au Maroc” ou encore “Albert Giacometti, rétrospective”,  le Musée Mohammed VI d’Art Moderne et Contemporain de Rabat continue d’ouvrir ses portes aux différents courants artistiques et à inciter à la réflexion à travers l’art et la culture.

Il est à noter que l’accès au musée est gratuit le vendredi pour les nationaux et les résidents étrangers au Maroc, et le mercredi pour les étudiants, sur présentation de leur carte d’étudiant.