MAROC
02/04/2019 10h:44 CET

L'UE et l'ONU félicitent l'appel conjoint du roi et du pape en faveur de Jérusalem

Pour l'ONU, "Jérusalem revêt un caractère sacré pour les juifs, les chrétiens et les musulmans" qui doit être préservé.

Vatican Media / Reuters

INTERNATIONAL - Ce samedi 30 mars, premier jour de la visite officielle du pape François au Maroc, le chef du Vatican s’est entretenu avec le roi Mohammed VI. Pendant cette rencontre, où ils étaient accompagnés du prince héritier Moulay El Hassan et du prince Moulay Rachid, les deux souverains ont partagé et signé un appel conjoint pour la ville de Jérusalem/Al Qods, rappelant “sa signification spirituelle et sa vocation particulière de ville de la paix”. Une initiative saluée par les Nations unies et l’Union européenne.

Pour les Nations-Unies, l’appel d’Al Qods ”s’inscrit en droite ligne de ce que le secrétaire général n’a eu de cesse de réitérer, à savoir que Jérusalem revêt un caractère sacré pour les juifs, les chrétiens et les musulmans, et que ce caractère devrait être préservé”, a déclaré Stéphane Dujarric, porte-parole du chef de l’ONU, lors de son point de presse quotidien aux Nations unies.

L’Union européenne rejoint également l’appel du pape François et du roi Mohammed VI. Elle “reconnait l’importance particulière des lieux saints de Jérusalem pour les trois religions monothéistes et est fermement convaincue que le statu quo mis en place en 1967 doit être maintenu conformément aux ententes précédentes”, a indiqué un de ses porte-paroles dans une déclaration à la MAP

Dans l’Appel d’Al Qods, le souverain marocain et le pape François ont souligné la nécessité de préserver cette ville sainte comme patrimoine commun de l’humanité et, par-dessus tout pour les fidèles des trois religions monothéistes, comme lieu de rencontre et symbole de coexistence pacifique, où se cultivent le respect réciproque et le dialogue. Ils ont appelé au respect de la “liberté d’accès aux fidèles des trois religions monothéistes et le droit de chacune d’y exercer son propre culte, de sorte qu’à Jérusalem/Al Qods Acharif s’élève, de la part de leurs fidèles, la prière à Dieu, Créateur de tous, pour un avenir de paix et de fraternité sur la terre”.