ALGÉRIE
29/08/2018 10h:00 CET

LPP : le 15 septembre, dernier délais pour lancer le reste des programmes

DR

Le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, M. Abdelwahid Temmar a annoncé, mardi à Alger, que le dernier délais pour le lancement des programmes restants sera le 15 septembre prochain.

“Le secteur œuvre au lancement des projets du logement promotionnel public (LPP) avant le 15 septembre, tout en veillant au contrôle de la qualité”, a indiqué le ministre lors d’une visite de travail et d’inspection aux quartiers Ahmed Medaghri à Rouiba et Faizi à Bordj El Bahri (Alger). Selon les chiffres du ministère, la wilaya d’Alger a bénéficié d’un quota de 26.200 logements LPP dont 21.695 logements ayant été lancés et 15.754 en cours de réalisation, outre 5941 unités réceptionnées et 4505 en attente.

Pour sa part, le directeur de l’entreprise nationale de la promotion immobilière (ENPI), Rabhi Mesbah a fait savoir qu’“il s’agit actuellement de suivre les chantiers et d’élever la cadence des travaux”. La réception des logements réalisés aura lieu au cours du mois de décembre prochain, ont précisé les responsables du bureau d’études chargé du suivi. M. Temmar a indiqué qu’en cas de manquement dans la réalisation en termes de qualité et de délais, les bureaux d’études seront sanctionnés.

« Tout manquement signalé fera l’objet de sanctions à l’encontre des bureaux d’études qui assumeront les différentes peines édictées par la loi. Le contrôle doit s’effectuer pour la réalisation. » (Abdelwahid Temmar)

Concernant les préoccupations de certains citoyens au sujet du manque des structures, de l’eau, du gaz et d’électricité, M. Temmar a affirmé que les citoyens ont droit de soulever leurs préoccupations aux instances concernées même après la réception du logement, mettant en avant que des décisions strictes ont été prises pour les prendre en charge. Le ministre de l’Habitat a fait savoir que la prochaine visite à ces chantiers aura lieu avant le 5 septembre pour s’enquérir de l’application des instructions données et de l’exécution des décisions prises aujourd’hui.

Selon M. Temmar, le suivi sur le terrain de tous les programmes se poursuit en vue de remédier aux lacunes enregistrées dans certains chantiers, et partant, accélérer la cadence des travaux.