MAROC
26/02/2016 18h:40 CET | Actualisé 26/02/2016 19h:57 CET

Loubna Abidar s'incline face à Catherine Frot aux César

KENZO TRIBOUILLARD
Loubna Abidar à son arrivée sur le tapis rouge des César

CINÉMA - Les pronostics ne se sont pas trompés. Ce vendredi soir au théâtre Chatelet à Paris, l'actrice marocaine Loubna Abidar s'est inclinée face à Catherine Frot dans la catégorie "Meilleure actrice", à la 41e cérémonie des César. Si elle ne décroche pas le précieux sésame, Loubna Abidar peut néanmoins se féliciter d'avoir été nommée dans une compétition aussi prestigieuse suite à son premier grand rôle au cinéma dans "Much Loved", le dernier long métrage de Nabil Ayouch interdit de diffusion au Maroc.

Juste avant la cérémonie, l'actrice marocaine était l'invitée de Maïtena Biraben au "Grand journal", en compagnie du réalisateur de "Much Loved". Loubna Abidar, actuellement en situation irrégulière en France, a déclaré qu'elle "entrera en contact avec la ministre de la Culture Audrey Azoulay" pour régulariser sa situation en France.

"Je me sens comme à la fête de mon mariage. De 'Much loved', je ne garde que le bonheur. Mon combat ne concerne pas seulement les prostituées mais toutes les femmes musulmanes. Nous voulons le respect, être considérées normalement", a déclaré l'actrice marocaine sur le tapis rouge, quelques minutes avant le début de la cérémonie.

L'actrice marocaine était en compétition avec des actrices de renommée. A ses côtés dans la même catégorie, Catherine Deneuve, nommée pour son rôle dans "La tête haute", qui comptabilise 14 nominations aux César par le passé, dont deux où elle a été primée. Son autre rivale, Isabelle Huppert, compte 15 nominations à son actif, dont une qui s'est soldée par une victoire. Catherine Frot, en compétition pour son rôle dans "Marguerite", a été nommée pas moins de 10 fois. Seules Loubna Abidar, l'Algérienne Soria Zeroual et Emmanuelle Bercot participaient pour la première fois à la compétition.

Le mois suivant l'annonce de sa nomination, Loubna Abidar a multiplié les apparitions largement commentées sur les chaînes françaises. Dans "Le Petit Journal" sur Canal+ et "C à vous" sur France 5, elle est revenue sur la longue polémique qui a suivi la diffusion d'extraits de "Much Loved", les menaces qu'elle a reçues au Maroc ainsi que sa mystérieuse agression à Casablanca.

La protégée de Nabil Ayouch semble également tournée vers l'avenir. Se disant "fatiguée" de la polémique qui entoure son rôle, elle a déclaré à l'AFP jeudi 25 février qu'elle est en train de préparer son livre qui "raconte son histoire, revient sur la polémique et sur ce qu'elle pense de l'islam radical". La sortie de cet ouvrage est prévue pour mai.

LIRE AUSSI: