MAROC
25/02/2019 12h:01 CET

Lors des Oscars, Serena Williams a présenté la nouvelle pub féministe de Nike

Lors de la 91e cérémonie des Oscars, Serena Williams a introduit la publicité "Dream Crazier".

Le HuffPost

OSCARS 2019 - Après avoir présenté “A Star Is Born” lors de la 91e cérémonie des Oscars qui s’est déroulée ce dimanche 24 février, Serena Williams a fait une seconde apparition pour introduire la nouvelle publicité de Nike dans laquelle elle pose sa voix.

Intitulée “Dream Crazier”, cette publicité se veut féministe: elle met en valeur les sportives qui ont dû s’imposer dans un monde dominé par des hommes, briser des barrières culturelles et se battre pour avoir les mêmes droits et opportunités que leurs homologues masculins. La gymnaste Simone Biles, l’escrimeuse Ibtihaj Muhammad ou encore la championne olympique de snowboard Chloe Kim sont à l’honneur dans cette publicité d′1 minute 30.

“Si nous montrons de l’émotion, nous dramatisons. Si nous voulons jouer contre les hommes, nous sommes folles. Et si nous rêvons d’avoir les mêmes opportunités, nous délirons. Quand nous voulons obtenir quelque chose, nous sommes dérangées. Quand nous sommes trop douées, il y a quelque chose qui cloche chez nous. Et quand nous nous mettons en colère, nous sommes hystériques, irrationnelles, ou juste folles”, peut-on entendre dans la publicité.

Serena Williams a elle-même subi de nombreuses critiques, notamment depuis la finale de l’US Open 2018 où elle s’était inclinée face à la japonaise Naomi Osaka. La sportive de 37 ans s’était alors emportée contre l’arbitre qui lui reprochait d’avoir reçu des conseils de son coach pendant le match, chose qui est interdite. Une scène mémorable qui avait inspiré Mark Knight, auteur d’une caricature jugée raciste et misogyne. Serena Williams avait également été critiquée pour sa combinaison noire portée à Roland Garros en août 2018, une tenue qualifiée de “peu élégante” et ne convenant pas “au style vestimentaire du tournoi”.

Ce n’est pas la première fois que Serena Williams figure dans une publicité féministe. L’américaine apparaît également dans celle de l’application Bumble diffusée le 2 février, et qui met en avant l’émancipation des femmes.