TUNISIE
22/02/2019 15h:33 CET

L'organisation de la supercoupe de Tunisie confiée à une société fantôme? La FTF dément

Micmac autour du match de supercoupe entre le Club Africain et l'Espérance Sportive de Tunis?

Les révélations fracassantes effectuées par le journaliste sportif Romain Molina sur son compte twitter, jeudi, affirmant que la Fédération Tunisienne de Football (FTF) s’est engagée avec une société fantôme pour l’organisation du match de supercoupe de Tunisie entre le Club Africain et l’Espérance Sportive de Tunis à Doha au Qatar, ont eu l’effet d’une bombe sur les réseaux sociaux, obligeant la FTF à réagir. Explications.

Micmac autour du match?

Journaliste sportif, Romain Molina a diffusé, jeudi, une vidéo sur sa page Youtube et relayé sur son compte Twitter, au cours de laquelle il explique que la société chargée d’organiser le match de supercoupe de Tunisie entre les deux clubs rivaux de la capitale n’existe pas.

 

Selon le journaliste, “après investigation, j’ai rapidement vu que c’était une coquille vide” dit-il a propos de la société chargée d’organiser le match et avec laquelle la FTF a signé un contrat de partenariat pour les 3 prochaines années: “Mon enquête a prouvé que la société (...) n’existe pas”.

“On présente cette société comme fiscalement basée à Monaco, or il n’y a rien sur elle à la Chambre du commerce. Sur leur site, il y a une adresse à Doha au Qatar, j’ai vérifié, il n’y a rien non plus. Ils ont aussi des adresses à Dubaï, Shangai, Paris, j’ai vérifié, il n’y a rien non plus” décrit-il avant d’affirmer: “La Fédération tunisienne de football a vendu pour les trois prochaines saisons les droits et l’exploitation d’une compétition à une société qui n’existe pas”.

Le journaliste s’interroge ainsi sur le “professionnalisme” de la FTF: “Comment ont-il pu se faire berner ainsi? Qui est derrière cette société? La société existe peut-être mais alors sous un autre nom. Mais alors pourquoi faire ça, s’ils n’ont rien à cacher?”.

Selon lui, une théorie peut-être mise en avant: La FTF n’aurait pas été bernée. “Peut-être que tout ça est voulu” dit-il en s’interrogeant sur le président de la Fédération Wadii El Jeri: “Comment a-t-il pu faire ça?”.

“M. Wadii El Jeri a des comptes à rendre aujourd’hui. Ça serait bien qu’il en rende depuis le temps, en arrêtant de brandir la menace de la FIFA dès que certains lui demandent de rendre des comptes” fustige-t-il.

Par ailleurs, le journaliste a annoncé le lancement de deux épisodes sur le football tunisien dans le cadre de son émission “les dessous du foot”, où il reviendra sur la “gangrène” du football tunisien, citant en exemple les années Chiboub et les années de Wadii El Jeri à la tête de la FTF.

La FTF dément

Dans un communiqué publié vendredi, la Fédération Tunisienne de Football a démenti les propos rapportés par le journaliste Romain Molina, présentant un ensemble de documents, censés prouver l’existence de la société chargée d’organiser le match.

 

“La FTF, avant la signature du contrat, a reçu tout le dossier juridique relatif à cette société” indique le communiqué expliquant que cette société a été enregistrée au Qatar le 03 mars 2015.

 

La FTF a par ailleurs exprimé “son mécontentement” dans la manière dont certains médias ont relayé l’information sans vérifications auprès du principal concerné à savoir la Fédération elle-même.

Après avoir été programmé le 24 février, le match entre le Club Africain et l’Espérance Sportive de Tunis a finalement été reporté puis annulé. Les raisons de cette annulation sont pour le moment toujours floues.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.