ALGÉRIE
02/05/2019 16h:04 CET

L'OPEP veut éviter une crise énergétique

SOPA Images via Getty Images

L’Opep est déterminée à éviter une “crise énergétique mondiale”, a assuré le secrétaire général de l’organisation, Mohammed Barkindo. “En tant qu’organisation, nous resterons concentrés sur notre objectif qui est de faire en sorte d’éviter toute crise énergétique susceptible d’affecter l’économie mondiale”, a  déclaré M. Barkindo à des journalistes en marge d’une foire sur les industries du secteur pétrolier.

L’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) compte suivre ce cap “en dépit des troubles actuels chez plusieurs [de ses] membres”, a-t-il souligné, en réponse à une question sur l’offre mondiale de brut. Certains de ces pays “sont actuellement visés par des sanctions unilatérales”, a rappelé M.

Barkindo  en allusion  à l’Iran et Venezuela, tous deux dans le collimateur des Etats-Unis. De son côté l’Iran, membre fondateur de l’Opep, reproche régulièrement à certains pays de l’Opep de s’aligner sur la politique américaine et de manquer à la solidarité entre membres de l’organisation.

Dans le collimateur des iraniens, l’Arabie saoudite et l’Irak accusés de vouloir augmenter rapidement leur production pour compenser une baisse éventuelle de l’offre iranienne.

Les Etats-Unis ont renforcé le 22 avril leur campagne de “pression maximale” contre la République islamique, en mettant fin aux dérogations qui permettaient encore à huit pays d’acheter du pétrole iranien sans contrevenir aux sanctions économiques extraterritoriales américaines. 

La crainte d’une baisse de l’offre de brut découlant de cette mesure, ainsi que la situation tendue au Venezuela, ont contribué à faire nettement remonter les cours du pétrole sur le marché mondial.