ALGÉRIE
11/08/2018 16h:01 CET

L'ONU porte secours à 130 migrants près des frontières algériennes

On ignore si les migrants ont été refoulé d'Algérie ou tentaient de s'y rendre

Facebook/OIM Niger

L’organisation intenationale pour les migrants (OIM) a annoncé ce 11 août sur sa page Facebook qu’elle a apporté assistance à près de 130 migrants venus à pieds depuis les frontières entre l’Algérie et le Niger. 

Selon cet organisme onusien, cent vingt-huit migrants ouest-africains, dont des femmes et des enfants, ont été secourus dans le désert près des frontières algériennes. 

Les secours organisés par une mission de l’OIM ont permis de sauver “cent vingt-huit migrants, dont huit femmes et quatorze enfants dans le désert à Assamaka”, localité nigérienne frontalière de l’Algérie, lit-on dans le post de l’organisme.

Issus de plusieurs pays africains notamment le Nigeria, le Bénin, la Guinée-Conakry, la Guinée-Bissau, la Côte d’Ivoire, le Mali, la Gambie, le Liberia, le Cameroun et le Sénégal,  une centaine d’entre, précise l’OIM, ont été accueillis mercredi dans le centre de transit d’Arlit, au nord du Niger.

Six autres migrants auraient refusé, par contre, l’assistance onusienne et “ont décidé de reganer l’Algérie”.

Cependant, le communiqué de  l’OIM ne précise pas si ces migrants ont été refoulé d’Algérie ou tentaient de s’y rendre.