22/01/2019 14h:21 CET | Actualisé 22/01/2019 14h:31 CET

L'ONMT mise sur le digital dans le cadre de son plan d'action 2019

Autre challenge annoncé: la promotion du tourisme interne.

wellsie82 via Getty Images

TOURISME - L’Office national marocain du tourisme (ONMT) et son nouveau directeur général Adel El Fakir ont tenu une conférence ce mardi 22 janvier afin de présenter les réalisations et perspectives pour l’année 2019, dont un virage digital très attendu.

En 2018, la destination Maroc a pu gagner d’avantage la confiance des touristes et opérateurs mondiaux et a renforcé son image, notamment en devenant la première destination en Afrique (selon l’Organisation Mondiale du Tourisme OMT) et a connu une année très riche en consécration. Selon Adel El Fakir, cette force du Maroc aujourd’hui en tant que marque touristique revient à la culture du pays.

“Ce que le Maroc a de plus intéressant à offrir est sa culture”, déclare le patron de l’ONMT à notre rédaction. “Je donnerais l’exemple de Jemaa El Fna qui n’est finalement qu’une place, mais qui est pourtant le lieu le plus visité de Marrakech. C’est un lieu qui rassemble plusieurs aspects de cette culture. On y trouve la gastronomie marocaine, l’artisanat, les souks, les produits locaux, la halqa… C’est le poumon d’une agglomération urbaine, un miroir des couleurs d’un collectif”.

“Le pays dispose de plus de 30 médinas, et plus de 8000 monuments historiques, dont 9 sites inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO, et ce n’est pas tout. Notre pays offre aux touristes une nature diversifiée. Aujourd’hui nous avons 9 parcs nationaux, en plus de l’expérience désert qui a enregistré une progression de 14% par rapport à l’année 2017. Le tourisme au Maroc est sur la bonne voie et c’est le fruit des actions de promotion et de commercialisation de la destination Maroc, mais aussi des stratégies nationales multisectorielles qui ont permis le développement des infrastructures routières, aéroportuaires et notamment ferroviaires couronnées récemment par le lancement de la LGV, sans oublier le renforcement de l’attractivité de la destination avec l’arrivée d’enseignes internationales”, précise-t-il.

Dans son plan d’actions 2019, l’ONMT entend capitaliser sur les atouts dont il dispose et misera sur les acquis des chantiers déjà entamés, notamment en matière de développement de l’accessibilité aérienne du royaume. En effet, depuis l’accord de l’Open Sky signé en 2006, la capacité en sièges a quasiment doublé passant de 6.6 millions à 11.4 millions entre 2008 et 2017.

Le Virage digital

ONMT

L’Office visant à se projeter dans le digital, articulera son plan d’action 2019 autour de deux missions principales: marqueter et commercialiser la marque touristique Maroc en utilisant des moyens innovants permettant de faire face à la concurrence régionale et mondiale. Pour l’ONMT, le digital s’impose comme un chantier primordial étant donné que la décision des voyageurs se fait principalement sur les plateformes digitales et le mobile.

Le plan d’action 2019 prévoit en effet, la mise en oeuvre d’un certain nombre d’actions structurelles dont le virage digital qui concerne la modernisation et la mise en place d’outils de suivi de comportement des voyageurs à travers les marchés, d’abord classiques (français, anglais, allemand, espagnol et allemand) mais aussi ceux émergents notamment le chinois qui joue un rôle majeur de développement du secteur au Maroc avec un chiffre exceptionnel de croissance des arrivées en trois ans, puisque ce nombre est passé de 15.000 en 2015 à 180.000, soit dix fois plus.

L’analyse constante des données (data et big data), “préalable indispensable pour l’adoption d’une stratégie marketing plus pointue”, assure l’office, n’est pas seule à figurer au volet de ce virage digital, puisque l’ONMT annonce également, dans ce cadre, “l’adoption d’une communication en phase  avec l’évolution du secteur touristique mondial.”

La promotion du tourisme interne figure également au titre des challenges de l’Office. Selon Adel El Fakir, le tourisme domestique a été le premier client des établissements hôteliers et a affiché une excellente performance. ‘’C’est un axe qu’il faut renforcer et réinventer puisque dans les destinations mondiales majeures, le tourisme interne reste un moteur essentiel du développement du secteur’’, souligne le directeur général de l’Office. De la même manière, une campagne ciblant les Marocains du Monde figurent également au titre des actions à venir de l’Office.

Objectif 10 millions de touristes atteint

En 2017, le pays a enregistré un nombre de 11.3 millions de touristes, soit une hausse de 10% par rapport à 2016. Un chiffre en hausse qui s’est traduit cette année-là par des recettes touristiques ayant dépassé les 70 milliards de dirhams.

A fin novembre 2018, le nombre de touristes a atteint les 11,3 millions de touristes, soit une moyenne d’un million de touristes par mois et une hausse de 8,5% par rapport à l’année précédente. En termes d’arrivées, le taux de croissance annuel moyen de la destination Maroc (TCAM) entre 2000 et 2017 est de 6% dépassant de 2 points le TCAM monde (Source OMT).