MAROC
19/09/2018 11h:11 CET | Actualisé 19/09/2018 11h:15 CET

Londres: Une voiture fonce sur des passants devant une mosquée

Les occupants du véhicule auraient crié des propos islamophobes.

INTERNATIONAL - Une voiture a foncé sur des passants à la sortie de la mosquée du centre islamique Al-Majlis Al-Hussaini dans le quartier de Brent dans le nord-ouest de Londres. Citée par The Telegraph, la police londonienne souligne que des “propos de nature islamophobe” ont été prononcés par les occupants du véhicule. Trois personnes ont été hospitalisées.

Capture decran Twitter

Selon The Guardian, les occupants du véhicule en question, trois hommes et une femme, tous âgés d’une vingtaine d’années, auraient crié des propos islamophobes à l’extérieur du centre islamique avant de percuter trois hommes à grande vitesse et de prendre la fuite.

L’incident se serait produit peu après minuit, dans la nuit du mercredi 19 septembre, précise L’Express, ajoutant que les occupants du véhicule, qui étaient sous l’emprise de l’alcool et de stupéfiants, auraient été dans un premier temps priés de quitter le parking de la mosquée. S’en serait suivie une altercation avec un groupe d’habitués de la mosquée, infligeant des “dommages mineurs” à la voiture. Peu de temps après, le chauffeur aurait foncé sur la foule.

Capture decran Twitter

Selon les propos rapportés par Mirror, l’Association Hussaini a déclaré que les fidèles assistaient à la huitième nuit d’une série de conférences de dix jours commémorant un saint connu sous le nom de Hussain, qui était le petit-fils du prophète Mahomet. L’association a déclaré qu’elle organisait des manifestations de ce type depuis des décennies à Londres “avec un bilan exemplaire de coopération avec la police, les voisins et les membres du public de toutes confessions”.

Selon la police, un homme âge d’une cinquantaine d’années a été grièvement blessé à la jambe, rapporte The Guardian. Les deux autres victimes sont des jeunes hommes dans la vingtaine, dont les blessures sont sans gravité. L’un n’a pas eu besoin de soins hospitaliers, rapporte The London Economic. Une enquête est en cours afin de retrouver les auteurs de cette attaque. 

Cette attaque anti-musulmans est loin d’être une première à Londres. En juin 2017, un homme de 48 ans avait également foncé sur des musulmans à proximité de la mosquée de Finsbury Park, a bord d’une camionnette, faisant un mort et douze blessés. En février dernier, l’homme a été condamné à une peine de prison à perpétuité.