MAROC
13/08/2019 11h:41 CET | Actualisé 13/08/2019 11h:42 CET

L'OM se sépare d'Adil Rami

Le défenseur international pourrait désormais porter l’affaire devant les prud’hommes.

Jean-Paul Pelissier / Reuters

FOOTBALL - L’histoire se termine entre Adil Rami et l’Olympique de Marseille. Lundi 12 août, L’Équipe a dévoilé que l’OM a envoyé ces derniers jours une lettre de licenciement au champion du monde par le biais de l’avocat du club, Me Kuhn. Le club “a décidé de résilier le contrat de travail”, a par ailleurs appris ce mardi l’AFP d’une source proche du dossier.

C’est donc la conséquence de la procédure disciplinaire entreprise par l’OM courant juin, mais sans doute pas la fin.

L’affaire devrait en effet se prolonger puisque le défenseur a été licencié pour faute grave. L’Olympique de Marseille lui reproche notamment de s’être rendu, blessé au talon, sur le tournage d’un épisode de “Fort Boyard” le 20 mai. Le défenseur aurait dû passer la journée au centre de soins d’après les dirigeants phocéens.

De son côté, Adil Rami clame qu’il avait eu l’autorisation du staff pour la journée, d’autant plus que ce lundi 20 mai était à l’origine un jour de repos, avant d’être reprogrammé en un jour d’entraînement à cause de la rencontre contre Montpellier, décalée du samedi au vendredi. 

Le club lui reproche également d’avoir assisté à un défilé de mode à Monaco plutôt que d’avoir été en tribunes pour regarder ses coéquipiers affronter Montpellier, dernier match de la saison.

D’après L’Équipe, Adil Rami va sûrement porter l’affaire devant les prud’hommes, tant un accord à l’amiable semble impossible entre les deux parties. Le champion du monde accuse en interne le président de l’OM, Jacques-Henri Eyraud, de tout faire pour se débarrasser de lui à moindres frais.

Cet article a initialement été publié sur le HuffPost France.