07/10/2019 12h:38 CET | Actualisé 07/10/2019 12h:38 CET

Loi de finances 2019: 21,8 milliards de dirhams de déficit budgétaire au premier semestre

Le ministère de l’Économie et des Finances a publié son rapport semestriel sur l’exécution de la loi de finances.

DR
Ministère de l'économie et des finances

ÉCONOMIE - L’exécution de la loi de finances à fin juin 2019 laisse apparaître un solde budgétaire négatif de 21,8 milliards de dirhams (MMDH), selon le ministère de l’Économie et des Finances.

Ce déficit résulte de ressources ordinaires (hors recettes d’emprunts) de 173,2 MMDH et de charges (hors amortissements de la dette) de 195 MMDH, précise le ministère dans son rapport semestriel sur l’exécution de la loi de finances.

Compte tenu des recettes d’emprunts de 63,3 MMDH et d’amortissements de la dette de 28,2 MMDH, l’exécution de la loi de finances dégage un excédent des ressources par rapport aux charges de 13,3 MMDH, relève la même source.

Le rapport fait également ressortir que les ressources globales de l’État durant le premier semestre de 2019 ont atteint 236,4 MMDH, soit un taux de réalisation de 56,6% des prévisions de la loi de finances, notant que les arriérés de remboursement de la Taxe sur la valeur ajoutée (TVA) et les demandes de restitution de l’Impôt sur société (IS) ont été respectivement de 38,7 MMDH et 3,9 MMDH à fin décembre 2018.

Par ailleurs, les charges totales ont dépassé les 223 MMDH, soit un taux de réalisation de 50,3% des prévisions de la loi des finances 2019.