TUNISIE
02/04/2019 10h:56 CET

L'Observatoire des droits et libertés en Tunisie exhorte le gouvernement à rapatrier les enfants tunisiens bloqués en Syrie

... dont le nombre s’élève à des centaines.

GIUSEPPE CACACE via Getty Images

Le président de L’Observatoire des droits et libertés en Tunisie, Anouer Ouled Ali a exhorté, lundi, le gouvernement à engager les procédures nécessaires pour rapatrier les enfants tunisiens qui se trouvent dans des camps de réfugiés en Syrie, dont le nombre, a-t-il dit, s’élève à des centaines dont 36 ont été fichés par l’observatoire.

Intervenant lors d’une séance d’audition organisée par la Commission de la Femme, de la Famille et de l’enfance au Parlement, Ouled Ali a déploré le manquement du gouvernement à ses obligations juridiques à l’égard de ces enfants qui, a-t-il dit, n’ont pas choisi de se rendre en Syrie pour rejoindre des groupes armés ou terroristes vu qu’ils n’ont pas encore atteint l’âge de discernement, fixé à 13 ans.

Il a révélé que l’âge des enfants recensés par l’Observatoire, varie entre 1 an et 14 ans, étant donné qu’un grand nombre d’entre eux sont nés dans les foyers de tension, ajoutant que ces derniers sont répartis sur des camps supervisés par les Forces démocratiques syriennes constituées principalement de fractions kurdes.

Et d’ajouter que parmi les Tunisiens bloqués en Syrie, se retrouvent des mères tunisiennes qui survivent dans des conditions difficiles et sont victimes de traitement cruel et dégradant sans le moindre respect des droits des réfugiés.

Ouled Ali a estimé que la responsabilité de rapatrier ces enfants, revient au gouvernement ainsi qu’au ministère des affaires étrangères, et ce, conformément aux dispositions du Code de la Protection de l’Enfant.

Il a critiqué la politique du gouvernement qui, tout en approuvant le retour des combattants tunisiens de la Syrie, refuse de prendre la moindre initiative pour rapatrier les enfants bloqués en Syrie, malgré les nombreuses plaintes déposées par leurs familles auprès du ministère des affaires étrangères.

Il a fait savoir que la plupart des enfants tunisiens bloqués en dehors de la Tunisie, se retrouvent en Syrie, soulignant que les statistiques de l’Observatoire des Droits et des Libertés en Tunisie indiquent que “le nombre des enfants rapatriés de la Libye, n’excède pas les 3 enfants”, a-t-il dit.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.