MAROC
12/07/2018 18h:44 CET

L'observatoire de l'Oukaimeden annonce la découverte avec la NASA d'un "astéroïde binaire potentiellement dangereux"

Un scénario à la "Armageddon" n'est cependant pas à redouter... pour l'instant.

NASA

ESPACE - C’est une découverte inédite au Maroc qu’a réalisée L’Observatoire de l’Oukaimeden. L’équipe de chercheurs, connue pour avoir notamment participé à la découverte, avec la NASA de neuf exoplanètes, a annoncé dans un communiqué de la NASA la découverte d’un “astéroïde binaire potentiellement dangereux”, soit un astéroïde dont la trajectoire est très proche de la terre. L’objet, baptisé YE5 2017, a été capturé par MOSS (le télescope de l’observatoire) en décembre 2017.

“De récentes observations Radar effectuées par les radars Goldstone et Arecibo ont été effectuées pour 2017 YE5. Les images radar suggèrent que 2017 YE5 est un objet binaire de masse égale, chaque composant fait environ 900 m de diamètre, et ils semblent se mettre en orbite avec une période de 20-24 h”, déclare Marina Brozovic du Jet Propulsion Laboratory (JPL) relevant de la NASA”, citée par le communiqué. Une vidéo partagée par la NASA explicite images à l’appui ce phénomène observé en collaboration avec l’observatoire relevant de l’université Cadi Ayyad.

“2017 YE5 est le seul avec une orbite qui ressemble à celle d’une comète de la famille Jupiter. Sur la base des images radar, nous pensons qu’il s’agit d’un objet optiquement sombre. Cela pourrait être une comète éteinte”, conclut le communiqué. La découverte a été réalisée par l’astronome Claudine Rinner, aux “commandes du Télescope MOSS”.

Un objet qui a notamment la particularité d’être très rare, comme l’explique au HuffPost Maroc Zouhair Benkhaldoun, le directeur de l’Observatoire: “seulement trois astéroïdes binaires ont été découverts avant cela, il s’agit du quatrième et le 2e le plus grand en taille”.

Les astéroïde binaires ont notamment pour particularité d’être composé de “deux objets” et d’avoir un mouvement différent. “Chaque composant de cet astéroïde fait 1 km de diamètre”. Autre particularité de cet astéroïde;: “il a un objet qui gravite autour, une lune”. 

La fin du monde n’est pas pour aujourd’hui

Mais rassurez-vous, ce n’est pas un scénario à la “Armageddon” qui attend les habitants de la grande bleue. “Le risque de collision est très faible, il n’est même pas de 1%. Il faut que l’astéroïde et la terre se trouvent exactement sur la même trajectoire”, détaille au HuffPost Maroc Zouhair Benkhaldoun, le directeur de l’Observatoire, affirmant également que l’objet est déjà en train de s’éloigner de la Terre.

NASA
Position de l'astéroïde le jeudi 12 juillet 2018, l'objet s'est déjà éloigné de la Terre.
NASA
Position de l'astéroïde le 24 juin 2018.

Cependant, comme l’explique ce dernier, la NASA développe actuellement un programme similaire à celui présenté dans le film Armageddon. “Un programme d’étude est actuellement mis en place par la NASA pour déterminer si on peut envoyer une sonde pour dévier ces objets de leur trajectoire”. Une technologie qui pourrait potentiellement être utilisée sur cet objet quand il sera à nouveau sur la même orbite que la Terre, “d’ici plus d’une vingtaine d’années”. 

En attendant, cette découverte offre un coup de projecteur considérable à l’Observatoire marocain. “Cela montre la qualité du travail réalisé par nos équipes”, se félicite Zouhair Benkhaldoun.