TUNISIE
20/09/2018 09h:15 CET

L'Institut National de la Météorologie appelle à la plus grande prudence

Pluie, grêle et vent au rendez-vous...

Anadolu Agency via Getty Images

Après Tunis mardi, et le Cap-Bon mercredi, c’est l’ensemble du pays qui sera concerné par des épisodes pluvieux et orageux a prévenu l’Institut National de la Météorologie (INM) appelant les Tunisiens à faire preuve d’une grande prudence.

Malgré de moins nombreux épisodes orageux, l’INM estime qu’il s’agit d’un calme précaire: “De fortes pluies accompagnées d’une baisse des températures qui pourraient entrainer une hausse du niveau de l’eau notamment à Kasserine, Le Kef, Siliana, Sidi Bozuid, Kairouan, Sfax, Mahdia, Monastir et Sousse”.

Face à ces risques, l’INM a faire preuve de prudence.

Selon le dernier bulletin météorologique, des chutes de grêle sont à prévoir dans certaines régions. Des vents forts pouvant atteindre 80 km/h sont à prévoir notamment du côté du Gabès.

Mercredi, plusieurs gouvernorats ont connu des pluies abondantes principalement à Mahdia et Monastir où les précipitations ont atteint 82 mm et 73 mm.

Dans le gouvernorat de Jendouba, à Ghardimaou, la pluie a fait déborder le Oued Belyes qui a entrainé l’inondation de nombreux quartier se situant à proximité. La Protection civile a également dû intervenir dans certains quartier de la ville afin de faciliter la circulation et venir en aide aux familles coincées par les inondations.

Mardi, le grand Tunis a été paralysé par la pluie. Plusieurs axes routiers ont été inondés créant des embouteillages monstres. 

Le mois dernier de telles scènes ont été vécues à Bizerte où de fortes précipitations avaient également paralysé la ville causant de nombreux dégâts matériels.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.