MAROC
04/02/2019 19h:15 CET

L’Institut Mohammed VI pour l'éducation et l'enseignement des aveugles de Témara va recevoir 220 ouvrages en braille

Des ouvrages qui ne se vendent pas au Maroc.

Blend Images - JGI via Getty Images

DON - Ce 5 février, les 171 élèves de l’Institut Mohammed VI pour l’éducation et l’enseignement des aveugles de Témara vont recevoir une belle surprise. Grâce au soutien du Service de Coopération et d’Action Culturelle (SCAC) de l’Ambassade de France et le soutien du conseiller royal André Azoulay, 220 livres en braille vont venir compléter les rayons de leur bibliothèque.

“C’est une initiative de Mr Azoulay. Il a écrit à l’ambassade de France pour leur soumettre l’idée”, souligne au HuffPost Maroc Leila Zeghari, membre du bureau national de l’Organisation Alaouite de Promotion des Aveugles au Maroc (OAPAM), présidée par Lalla Lamia Assoulh. “Nous avions un grand besoin de ces livres ludiques et amusants. Ils ne se vendent pas au Maroc et, même en France, ils ne sont disponibles que sur commande”, ajoute-t-elle.

L’Organisation Alaouite de Promotion des Aveugles au Maroc compte aujourd’hui 14 écoles dans tout le pays, et près de 2.000 élèves souffrant de cécité ou d’insuffisance notoire de l’acuité visuelle.

En plus de l’éducation, l’OAPAM propose des ateliers pratiques. Ainsi, à Fès et Chefchaouen, les non-voyants et mal-voyants peuvent s’essayer au tissage, à Kénitra à la production de serpillères et à Ouislane, à la production de cannes blanches. Activités sportives, colonies de vacances sont également au programme. A Témara, une classe préparatoire d’un an est proposée au centre de kinésithérapie à tous les bacheliers non-voyants et à très faible acuité visuelle.

OAPAM