ALGÉRIE
23/03/2018 18h:54 CET

Lila Borsali sort un nouvel album et signe son premier court-métrage

L’interprète de musique andalouse Lilas Borsali sort un nouvel album et signe un premier court-métrage.

Lila Borsali / facebook
Affiche du nouvel album de l'artiste musicienne Lila Borsali.

L’interprète de musique andalouse Lilas Borsali a annoncé hier 22 mars au cours d’une conférence de presse à Alger la sortie de son nouvel album «Pour l’espoir », et son premier court-métrage “laissez-moi aimer”.

Pour ces deux nouveautés, Lilas Borsali se sont entourées d’artistes algériens de renoms. Pour ce premier court-métrage, elle a collaboré avec le cinéaste Belkacem Hadjadj . Intitulé “laissez-moi aimer”, l’histoire racontée est celle d’une nouba andalouse, chorégraphiée dans un décor contemporain, celui du métro d’Alger, sur le thème universel de l’amour souvent empêché de s’exprimer mais jamais vaincu.

 

 

Il raconte l’idylle contrariée d’Aassim le musulman et Isabelle la catholique dans l’Andalousie arabe. La légende prend alors l’allure d’un voyage fantasmatique à travers le temps et l’espace. Il croisera dans ses diverses “stations” - qui seront en fait celles du métro- des couples mythiques qui symbolisent l’idéal amoureux -Roméo & Juliette, Isabelle et Aassim, Antar et Abla, Mejnoun et Leïla, comme la réflexion se prolongera et basculera vers des jeunes anonymes comme on en rencontre tous les jours, partout dans le monde, et ici à Alger …fantasmatique à travers le temps et l’espace.

Il croisera dans ses diverses “stations” - qui seront en fait celles du métro- des couples mythiques qui symbolisent l’idéal amoureux -Roméo et Juliette, Isabelle et Aassim, Antar et Abla, Mejnoun et Leïla, comme la réflexion se prolongera et basculera vers des jeunes anonymes comme on en rencontre tous les jours, partout dans le monde, et ici à Alger.

Quant à l’album “pour l’espoir” composé par Toufik Benghabrit, il se compose d’une nouba entière, avec à la fin, cette pièce musicale qui sera la base sonore du court-métrage. Composée de plusieurs rythmes et modes, cette chanson exprime le thème global de l’album qui est l’acceptation de l’autre et le vivre ensemble. Lilas Borsali remontera sur scène ce samedi 24 mars à 19h à l’Opéra d’Alger “Boualam Bessaïh”.