MAROC
28/07/2018 10h:00 CET | Actualisé 28/07/2018 10h:03 CET

France: Licencié, Alexandre Benalla a tenté de récupérer une voiture de l'Élysée ce vendredi

Il s'agit d'une "initiative individuelle", assure l'Élysée dont le véhicule était à la fourrière.

THOMAS SAMSON via Getty Images

AFFAIRE BENALLA - Alexandre Benalla a tenté de récupérer ce vendredi 27 juillet un véhicule de l’Élysée saisi par la fourrière quelques jours auparavant, rapporte Le Point.

Le jeune homme, qui conduisait une Renault Talisman quand il était en poste auprès d’Emmanuel Macron, avait vu son véhicule confisqué pour stationnement gênant non loin du tribunal de grande instance, dans le quartier des Batignolles dans le 17e arrondissement de la capitale.

Bien que mis en examen notamment pour “violences en réunion” et licencié par l’Elysée, il s’est présenté ce vendredi à la fourrière Chevaleret, dans le sud de Paris, pour récupérer ce véhicule de la flotte présidentielle. Une démarche qui s’est faite sans mandat de l’Élysée, assure le Palais auprès du Point et du Monde.

Le Point assure que même si cela s’est fait de “sa propre initiative”, Benalla était accompagné d’un commandant de gendarmerie de l’Élysée. Toujours est-il que la fourrière a refusé de lui rendre le véhicule, selon les informations de l’hebdomadaire confirmées par le palais.

 

Cet article a été initialement été publié par le HuffPost France.