ALGÉRIE
23/08/2018 12h:38 CET

Libye: quatre militaires tués dans l'attaque d'un check-point

MAHMUD TURKIA via Getty Images
Un check-point à Tripoli, photo d'archive. 

Quatre militaires ont été tués et trois autres blessés jeudi dans une attaque contre un check-point près de la ville de Zliten, a indiqué le maire de cette ville de l’ouest de la Libye.

“L’attaque a visé la Force des opérations spéciales du ministère de l’Intérieur (...) au barrage de sécurité de Wadi Kaam, faisant quatre morts et cinq blessés”, a déclaré à l’AFP Moftah Ahmadi. 


Selon M. Ahmadi, l’attaque a été menée tôt le matin par trois personnes ”à l’aide d’armes légères et de grenades”. L’un des assaillants a été abattu lors d’échanges de tirs, et les deux autres auraient pris la fuite, toujours selon lui.

Le barrage de sécurité visé est situé sur la route côtière entre Khoms (115 km à l’est de Tripoli) et Zliten (170 km à l’est de Tripoli), dans une région où le groupe jihadiste Etat islamique (EI) est actif.

Mais l’attaque n’avait pas été revendiquée dans l’immédiat.

 


Depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011, la Libye est livrée aux milices alors que deux autorités se disputent le pouvoir: d’un côté, le Gouvernement d’union nationale (GNA) reconnu par la communauté internationale et basé à Tripoli, et de l’autre, une autorité exerçant son pouvoir dans l’est du pays avec le soutien du maréchal Khalifa Haftar. 

L’EI a profité de ce chaos pour s’implanter dans le pays.

Depuis avril, le GNA mène une opération militaire pour traquer les jihadistes de l’EI autour des villes de Misrata, Bani Walid, Tarhouna, Msillata, Khoms et Zliten, des villes de l’ouest libyen.